Visitez notre WebApp cliquer ici

Toile résistante, cordon résistant

Voir aussi : Thermoplasme , Couverture chauffante

Les toiles résistantes furent la spécialité, comme son nom le suggère, de la société Toilectro à Paris. Permettant des puissances importantes par cm², elles furent la base de nombreux appareils électriques chauffants, et continuèrent à être utilisées dans les convecteurs électriques jusque dans les années 1985. Le tissage utilisant les fils d’amiante était particulièrement générateur de fibres. La règlementation interdisant l’amiante y mit fin. La société Toilectro réalisa aussi des plaques chauffantes plates constituées de fils chauffants pris en sandwich entre deux feuilles de mica et deux plaques métalliques, technique toujours utilisée de nos jours, ainsi que des cordons chauffants isolés à l’amiante, qui furent longtemps utilisés dans le chauffage des serres horticoles. Des toiles résistantes tissées avec des fils de chaine en coton au lieu d’amiante servirent à réaliser des tapis chauffants, des thermoplasmes, puis des couvertures chauffantes.

On fait des tabourets, poufs, tapis chauffants. On est arrivé à tisser les fils métalliques formant résistance avec des fils textiles ordinaires, pour la convection de ces tapis.  – 1930 Encyclopédie de mécanique et d’électricité

Les éléments chauffants [des radiateurs électriques] sont constitués par nos toiles résistantes. Ils sont très robustes et nous les recommandons spécialement pour les chauffages de longue durée.  – 1927 Toilectro

Ces toiles sont formées par une trame en fil métalliques et une chaîne en fils d’amiante. Les fils sont espacés comme dans un tamis, ce qui donne avec le maximum de ventilation, un isolement parfait et permet de réaliser une grande résistance sous un petit volume Quand la consommation dépasse 300 watts par décimètre carré, le fils résistant commence à rougir, l’amiante se désagrège et la toile perd toute sa solidité. Nous avons établi, pour remédier à cet inconvénient, un élément chauffant constitué par une toile résistante maintenue entre des lamelles de mica dans une armature métallique formant un tout rigide. Nous établissons ces éléments pour des consommations allant jusqu’à 500 watts par décimètre carré Sur demande nous livrons les fils constantan et Toilectro recouverts d’une tresse amiante, isolant qui résiste à la chaleur. Les fils ainsi isolés peuvent être enroulés côte à côte, ce qui dans certains cas simplifie la fabrication des rhéostats ou appareils de chauffage. – 1931 Clin Toilectro

Le dispositif de chauffage électrique qui répond le mieux aux besoins de l'horticulture est le câble chauffant. Il est constitué par conducteur en alliage de résistance électrique élevée (nickeline, nichrome, nickel, constantan), isolé par plusieurs couches d’amiante et de papier imprégné et protégé mécaniquement, par une gaine de plomb recouverte d’un enduit anti-corrosif et parfois doublé d’un feuillard d’acier.  – 1938 Technique moderne d’horticulture

Le conducteur chauffant ainsi défini est généralement monté sur un support isolant (amiante, micanite, mica, porcelaine, stéatite ou autre réfractaire); lorsqu'il s'agit d'un fil, il peut être enrobé dans un ciment spécial, ou, dans certains cas particuliers, être tissé avec des fils d'amiante et constituer la trame d'une toile chauffante.  – 1950 Frérot, technique du chauffage électrique

Le cordon chauffant permet de confectionner soi-même sans connaissances électriques et très facilement une couverture chauffante Jidé.  – 1959 Electro annuaire

alt-a-titre

Toile résistante (1931 Toilectro)

alt-a-titre

Cordon résistant (1931 Toilectro)