Visitez notre WebApp cliquer ici

Thermo-siphon Delacroix

M. Ch. Delacroix, à Gand (Belgique), avait exposé une chaudière thermo-siphon destinée au jardin d’hiver du Casino de cette ville. Cet appareil est très-simple dans ses dispositions, ainsi qu’on peut s’en rendre compte (on l’a supposé dégagé de son enveloppe en briques, ainsi qu'il était exposé). Le foyer est à flamme renversée et à retour de gaz avant leur échappement, ce qui assure une bonne combustion et une bonne utilisation de la chaleur; ou voit que les jonctions des tôles se font simplement sur une barre de fer avec laquelle elles sont rivées; enfin, on peut remarquer qu’il y a un tuyau de départ à la partie supérieure et deux tuyaux de retour latéraux aboutissant, chacun par deux orifices, à la partie inférieure. Des robinets de purge, que l’on ouvre, permettent d'enlever l’eau (plus dense) chargée de corps étrangers.  – 1867 Etudes sur l’exposition, Revue des architectes et du bâtiment

alt-a-titre

Thermo-siphon Ch. Delacroix
(1867 Etudes sur l’exposition, Revue des architectes et du bâtiment)