Visitez notre WebApp cliquer ici

Thermanémique (Machine)

Appareil similaire aux soufflets de forges, pouvant être utilise pour faire circuler de l’air chaud dans les bâtiments. Ancêtre des ventilateurs aérothermes.

Machine thermanèmique propre à tirer un grand parti de la chaleur perdue dans tes tuyaux de cheminée destinée à servir comme ventilateur à froid et à chaud Supposons que la caisse cubique a ait neuf pieds de côté, que les deux clapets aient la même dimension eu carré sur deux pieds et demi de haut, et que les quatre autres pieds soient réservés pour la course et l’épaisseur on obtiendra, par heure, une quantité considérable de pieds cubes d’air
Pour pouvoir faire monter et descendre le plateau e, il faut mettre, à l’opposé du bras ou tringle g' de la bascule h, un poids égal au plateau,
On peut donner très-facilement, par heure, deux mille coups, c’est-à-dire, élever et baisser deux mille fois le plateau
Ainsi, au moyen de cette machine, il sera facile de renouveler l’air plusieurs fois par heure dans quelque lieu que ce soit, tels que prisons, hôpitaux, vaisseaux, salles de spectacles, carrières, mines de houille En y adaptant des poêles ou tuyaux de chaleur, on obtiendra un air atmosphérique sec et chaud, qui pourra être utile dans les temps humides et pendant l’hiver dans les hôpitaux.  – Machine thermanémique Laignel Manuel du Poêlier-fumiste, 1835

alt-a-titre

Machine thermanémique de Jean-Baptiste-Benjamin Laignel (1835 Manuel du Poêlier-fumiste)