Visitez notre WebApp cliquer ici

Taque

Voir aussi : Plaque foyère

Aussi : Plaques d’âtre

La taque est à l’origine une plaque en fonte ou en fer se montant dans le contre-coeur de la cheminée, synonyme de plaque de cheminée. Elle conserva sa signification de plaque de fonte moulée, pour désigner le dessus plat en fonte posé sur les fourneaux et cuisinières à bois et à charbon, et quelques fois pour désigner la plaque de parquet en fonte ou en tôle, empêchant les braises de tomber sur le parquet. Avec l’avènement des cuisinières à gaz, la taque devint la plaque en tôle, en général mobile, couvrant le dessus de la cuisinière et comportant les trous pour le passage des brûleurs.

Taque à encadrement.  – 1910 Fonderies du Lion

Taques de cuisinières.  – 1924 Demoulin

Taques de cuisinières.  – 1931 La Couvinoise

On sait que le dessus de toute cuisinière (à charbon, à gaz, à électricité) se nomme la plaque d’âtre.  – 1934 Baudry de Saunier, L’illustration N° 4744

Taque d'une seule pièce, munie d'un couvercle rabattable.  – 1935 Homann

Appareil livré avec taque de parquet.  – 1937 Ciney

Large taque en fonte émaillée.  – 1939 Nestor Martin

Des rallonges rabattables posant sur la taque de la cuisinière.  – 1950 Kreft

Taques, pot, encadrements et portes en fonte grise.  – 1950 Lamberti

Taque de parquet mobile.  – 1955 Ciney

Taque chauffante permettant l'usage culinaire occasionnel.  – 1957 Surdiac

Sur toutes les cuisinières une taque amovible recouvre la cuvette de propreté.  – 1960 Sauter

alt-a-titre

Taques de cuisinières (1924 Demoulin)