Visitez notre WebApp cliquer ici

Samovar

Voir aussi : Théière , Bouilloire électrique

Originaire de Russie et d’Asie centrale, le samovar est une espèce de théière comportant un système de chauffage, originellement au charbon de bois, et une cheminée centrale. Il comporte dans sa partie inférieure un robinet permettant de soutirer de l’eau bouillante dans une tasse. Il est souvent monté sur pieds. Dans les versions à charbon de bois, une petite théière pouvait se placer sur la sortie de la cheminée centrale. Placé sur une table, ce fut souvent aussi un objet de décoration fabriqué par des orfèvres. Des samovars furent présentés dans la section Russe de l’exposition de 1878 à Paris. C’est à partir de cette date que certains constructeurs en fabriquèrent en France, et furent recherchés lorsque la mode fut aux produits Russes, dans les années 1890. On trouva, outre les samovars à charbon de bois, des samovars à alcool, puis des samovars électriques.

La France et la Russie exposent aussi des cuisines à la vapeur, dont les usages sont encore très restreints, quoique ce dernier pays ait beaucoup travaillé pour introduire dans les ménages la cuisson des aliments par de la vapeur à basse pression dans ses samovars.  – 1878 rapport belge expo chauffage à Paris

Sur une petite table, à côté du comptoir, bout un énorme samovar de cuivre, véritable monument, ayant la forme d’une urne colossale. Une jeune fille tourne le robinet, l’eau bouillante jaillit toute fumante et se mélange à l’essence de thé qui répand un arôme délicieux; chacun se sert, emportant son verre sur une soucoupe où se place le petit pain, le sucre et la rouelle de citron. Il faut espérer qu’un jour le samovar s’introduira dans nos buffets français; en hiver il n’y a pas de boisson plus saine, plus tonique, plus réchauffante et réconfortante que le thé, qui a encore l’avantage d’être à la portée de toutes les bourses.  – 1882 L’illustration N°2044

Médailles ; Paris 1875, 1877. 1878, 1879, Cafetières et Bains Maries en Porcelaine, Cuivre, Profuor et Maillechort. Le juste et Cie, A. Grouard successeur.  – 1889 Grouard

Samovars. Prix avec cordon conducteur de 1 mètre. Cuivre jaune poli. 600 watts.  – 1913 RH

Samovars russes pour le thé.  – 1922 Grouard

Ce fil métallique ou ce corps conducteur qui est généralement un alliage nickel-chrome doivent offrir une résistance électrique, suffisante pour ne pas former court-circuit et pouvoir supporter sans s’oxyder ni brûler une chaleur suffisante et permanente. Ce problème est solutionné d’une façon satisfaisante par une quantité d’appareils de chauffage électrique, depuis les fers à repasser et à souder, jusqu’aux grandes plaques radiantes pour le chauffage des appartements et des fours à cuire le pain et les aliments, en passant par les bouilloires, samovars, chauffe- plats, grils, etc., etc. (1918-1927 Champly Chauffage par le pétrole, électricité]

alt-a-titre

Samovar Russe (1882, L’illustration N°2044)

alt-a-titre

Samovar à alcool (1889 Grouard)

alt-a-titre

Samovar électrique (1913 RH)