Visitez notre WebApp cliquer ici

Réchaud dits économiques

Ils furent développés au début du 19eme siècle, en terre cuite ou en terre cuite recouverte de tôle, afin de cuire sans consommer trop de combustible, devenu rare et cher, ils permettaient d’utiliser du charbon de bois, de la houille et des briquettes.

Les fourneaux [Réchauds] dits économiques de Harel, après avoir été quelque temps en grande faveur, sont à peu près abandonnés. L’idée fondamentale de ces fourneaux est une capsule posée sur un poêle de tôle ordinaire, et qu’on remplit de sable fin. Le pot-au-feu et deux ou trois casseroles prennent place dans ce bain de sable, chauffé par le feu du poêle, sans autre dépense en combustible. Ce fourneau était à l’usage exclusif des ménages qui n’ont pas de local particulier affecté à la cuisine, et qui font cuire leurs mets dans la chambre habituellement occupée par la famille.  – 1864 Hygiéne et économie Domestique

Réchaud économique ordinaire à trois grilles.  – 1890 Manceau et Berdin

Réchaud économique, permettant de bouillir un litre d'eau en 4 minutes, ne dépensant que 3 à 4 sous par heure et par brûleur.  – Paris Négoce 1925

alt-a-titre

Réchaud économique ordinaire à trois grilles (1890 Manceau et Berdin)