Visitez notre WebApp cliquer ici

Poêle à accumulation (électrique)

Aussi : Radiateur à accumulation

L’apparition des tarifs de nuit réduits, pratiqués par un certain nombre de compagnies productrices d’électricité à partir des années 1925, incita la fabrication de radiateurs ou de poêles accumulant la chaleur pendant la nuit, en général dans une enveloppe massive en briques réfractaires, pour restituer cette énergie pendant la journée. Des systèmes d’accumulation destinés au chauffage central furent aussi développés, dans lesquels une grande masse d’eau permettait d’accumuler suffisamment de calories pour permettre leur restitution pendant journée

Les radiateurs à accumulation sont recommandables dans le seul cas où l'on peut bénéficier la nuit d'un tarif de courant extrêmement bas.  – 1926-27 Fil rouge

Appareil à accumulation de 2.000 watts, type bas.  – 1929 CID

Poêle électrique à accumulation.  – 1932 Etelec

Le chauffage électrique n'avait pu jusqu'à présent prendre un grand développement, en raison du prix élevé du courant électrique. Cependant, depuis quelques années, les compagnies distributrices d'électricité ont pu mettre en vigueur des tarifs très différents suivant les heures d'utilisation du courant et fournir, à certaines heures, du courant à prix réduit
Rappelons brièvement les différents systèmes de chauffage électrique qui ont été et sont encore utilisés dans certains cas.
1° Le Chauffage direct. Ce mode de chauffage utilise le courant au moment du besoin, il consomme donc aussi bien du courant de jour et même de pointe que du courant de nuit. C'est un chauffage de luxe ou d'appoint (radiateur parabolique, radiateur à chaleur obscure).
2° Chauffage par accumulation partielle. Les appareils utilisés comportent un élément chauffant et une matière accumulante qui permet de continuer le chauffage quelques heures après l'interruption du courant et d'accumuler pendant les dernières heures de la nuit de la chaleur fournie par le courant de nuit. Ces appareils sont évidemment plus avantageux que les précédents, mais ils consomment encore du courant de jour d'un prix relativement élevé.
3° Accumulation sèche individuelle. Ce mode de chauffage n'utilise que le courant de nuit.  – Le chauffage électrique par accumulation, 1933 La Nature.

Suivant la disposition et l’orientation des bureaux on a adopté le chauffage par accumulation, avec ou sans appoint de chauffage direct, ou le chauffage direct.  – 1930-BIP-N22

Les appareils à accumulation que nous cataloguons sont constitués par une série de masses accumulatrices très divisées qui permet de les chauffer à coeur et de les décharger ensuite intégralement. Les matériaux sont capables de résister aux plus hautes températures et les réparations, en cas nécessaire, sont extrêmement faciles. Un système ingénieux, commandé par un système obturateur, permet le réglage. La décharge s'opère également par les parois extérieures dont la température ne présente aucun danger de brûlure.  – 1933 Bouchery matériel électrique

Radiateurs électriques spéciaux à accumulation réduite.  – 1937 Lemercier

Poêles à accumulation. Radiateurs à accumulation.  – 1949 Zenith chauffe-eau

Radiateurs à accumulation se chargeant aux heures dites « creuses » à des tarifs particulièrement intéressants.  – 1958 Rambert

Le premier radiateur à accumulation entièrement automatique. Automaticité de la charge.  – 1966 PRL

alt-a-titre

Poêle électrique à accumulation type banquette (1932 Etelec)

alt-a-titre

Radiateur électrique à accumulation ( 1933 Bouchery)