Visitez notre WebApp cliquer ici

Poêle calorifère en faïence

Voir aussi : Poêle de Faïence

Le système de poêles-calorifères en faïence était représenté à l’Exposition par des modèles venant principalement des pays du Nord; les maisons Akerlindh, de Stockholm (Suède); Camille Vidal, de Fernsicht, et Friese, de Berlin (Prusse), avaient envoyé des produits de bonne fabrication et présentant, sauf variantes, des dispositions analogues à celles que nous donnons. Le conduit où circulent les gaz du foyer est placé entre deux conduits où circule l’air à échauffer. La circulation de la fumée est inverse de celle de l’air, ce qui assure un prompt et bon échauffement; en effet, l’air le plus chaud arrivant au contact des parois les plus chaudes, il y a toujours entre les corps échauffants et ceux à échauffer une différence de température suffisante pour assurer l’absorption du calorique par ces derniers. On peut remarquer que peu après la production des gaz, leur courant est renversé; ce renversement a pour effet d’assurer la combustion par un mélange plus complet des premiers gaz produits qui sont plus ou moins combustibles, et qui tendent, quand ils s’élèvent verticalement, à ne pas se mélanger.  – 1867 Etudes sur l’exposition, Gazette des architectes et du bâtiment

alt-a-titre

Poêle calorifère en terre cuite, mate ou émaillée, Suède, Prusse (1867 Etudes sur l’exposition, Gazette des architectes et du bâtiment)