Visitez notre WebApp cliquer ici

Poêle Suédois

Voir aussi : Poêle Allemand , Poêle Russe

Ils furent décrits par Montalembert, qui fut ambassadeur de France en Suède, lors de son retour en France. Ils comportent un massif en céramique, dans lequel la fumée circule et se refroidit.

Ayant eu occasion pendant la dernière guerre de voyager en Suède Ces poêles si commodes ont leurs désavantages; ils forment de grosses masses désagréables à la vue, et qui défigurent les appartements.  – Cheminée Poêle, ou Poêle Français Mémoire de Montalembert lu en 1763

Poêles de Suède.  – 1770 Théorie des foyers de cuisine

Poêles à la manière des Russes des Suédois Ces poêles n’ont point le désagrément des poêles ordinaires, jamais on n’est incommodé par la fumée  – 1789 Art du poêlier

Les cheminées à la suédoise donnent à la fumée un circuit de dix mètres et plus de longueur, dans des canaux qui ont à peine 15 centimètres.  – 1807 Guyton de Morveau, défauts des cheminées

Les poêles de Suède, de Russie et d'autres contrées septentrionales sont de véritables calorifères.  – 1844 Art de chauffer par le thermosyphon

Poêle de Felner. Le foyer est en fonte, sa porte est dans une pièce voisine. L'air brûlé s'élève dans une série de canaux horizontaux pour gagner le tuyau qui doit le conduire à la cheminée, et qui est placé à la partie supérieure Dans cet appareil les bouches de chaleur sont trop petites, et placées à une trop petite hauteur; elles doivent produire très-peu d'effet.  – 1848 Traité de la chaleur, Peclet

Les poêles en faïence, tels qu’on les emploie dans les appartements, occupent assez souvent une position intermédiaire entre deux chambres dans l’une desquelles se trouvent le foyer et la colonne enfermant le tuyau; l’autre chambre reçoit une bonne température par le contact de son atmosphère avec une des surfaces du poêle, et par des courants d’air chaud que lui versent continuellement des bouches de chaleur ménagées dans l’épaisseur des parois du poêle, communiquant avec ses cavités intérieures. Cette disposition est généralement adoptée dans les pays du Nord, où le poêle le plus usité est le poêle suédois de Felner. Le principe de ce poêle, construit en briques et revêtu de carreaux de faïence vernissés, est le même que celui des poêles ordinaires: Il en diffère par ses dimensions; il a ordinairement la forme d’un double cube, atteignant presqu’au plafond de la chambre. Son intérieur, au lieu d’être un four ou un réservoir d’air chaud, est occupé par des dressoirs en terre cuite, alternant du haut en bas, un à droite et un à gauche à partir du foyer. Quand le poêle Felner est allumé depuis un certain temps, cette masse de terre cuite offrant une très grande surface, fournit des flots inépuisables d’air chaud, par plusieurs rangées de bouches de chaleur ouvrant sur les pièces contiguës à celle où le poêle est placé.
 – 1861 Le livre des ménages, Beleze

C’est là, du reste, la disposition adoptée en Suède actuellement.  – 1873 Joly traité du chauffage

alt-a-titre

Poêle de Suède (1770 Théorie des foyers de cuisine)

alt-a-titre

Poêle baroque en faïence de Winterthur, daté de 1677 (1953 Suter-Joerin)