Visitez notre WebApp cliquer ici

Montre fusible

Aussi : Cône pyrométrique

Le cône pyrométrique est un système de mesure des hautes températures dont les premiers balbutiements remontent au céramiste anglais Joseph Wedgwood, au 18<ème> siècle, qui était basé sur la rétraction de différents mélanges d’argile à différentes températures. La mesure se faisait en déplaçant les cônes entre deux règles graduées faisant entre elles un angle de quelques degrés. En 1884, puis en 1896, ce système fut perfectionné parle docteur H. Seger, chef du service des recherches à la Manufacture Royale de Charlottenburg (Allemagne); Il développa ce qu’il appela des montres fusibles (Les montres, en céramique, sont des petites pièces en céramique, réalisées avec les mêmes composants que les produits en cours de cuisson, et qui sont sorties du four successivement pour déterminer à quel moment la cuisson est correcte). Les montres fusibles de Seger ont la forme d’une pyramide à base triangulaire (Leur dénomination de cône n’est donc pas appropriée), dont la pointe s’affaisse à un degré de cuisson donné. Elles intègrent non seulement la température mais un certain temps de cuisson. Elles apparurent en France dans les dernières années du 19<ème> siècle, et sont toujours en usage de nos jours. En raison de l’arrêt des importations d’Allemagne, une tentative de fabrication de montres fusibles dites « montres décimales » eut lieu en France pendant la guerre de 1914-1918, par l’industriel Guerineau.

Montres fusibles du Dr H. Seger, pour mesurer les températures de 590 à 1850°  – 1905 Poulenc

Nous pensons encore que les montres Seger, actuellement d'un usage courant en céramique, et que les maisons de produits chimiques vendent avec leur echelle de graduation doivent être répandues le plus possible, parcequ’elles sont d’un usage facile et à la portée de tous.  – 1912 Damour-Carnot-Rengade Energie calorifique

A titre d'indication voici la désignation des montres Seger d'un usage courant dans l'industrie.  – 1925 Turin foyers de chaudières

Montres fusibles (Seger) ayant la forme de pyramides triangulaires, de hauteur 5 cm, 2 cm pour les moins fusibles.  – 1941 Ribaut mesure des températures

alt-a-titre

Montres fusibles Seger (1905 Poulenc)