Visitez notre WebApp cliquer ici

Mitre

Voir aussi : Jésuite

Aussi : Mitron

La mitre désigne deux composants distincts d’une cheminée. Ce peut être le conduit situé en sortie immédiate du poêle ou du fourneau, qui est conique et ajuste la section de sortie de la naissance (voir ce mot) qui peut être ronde, rectangulaire ou ovale, au diamètre du tuyau de poêle. Cette mitre comporte le plus souvent une clef, qui permet d’ajuster le tirage.

La deuxième acceptation désigne la partie extérieure de la cheminée, au-dessus du toit, ou est effectué un rétrécissement.

Cheminée en mitre.  – 1765 Dictionnaire de l’agriculteur

Ce sont ces mitres formées de quatre planchettes de plâtre  – 1807 Guyton de Morveau, défauts des cheminées

Mitres. Espèce de trémie de plâtre ou de brique qu’on place, dans une situation renversée, au sommet des tuyaux de cheminée pour en rétrécir l’ouverture.  – 1824 Le petit fumiste

Tout le monde connaît les mitres tournantes que l'on place sur les cheminées, sous le nom de jésuites. C'est un tuyau de poêle coudé qui, à l'aide d'une girouette, tourne toujours le dos au vent. Cet appareil a fort peu d'efficacité dans son état actuel;  – Rapport sur l’exposition de 1839, Jobard

Mitre d’Erard.  – 1840 Evrard, manuel du poêlier fumiste

La figure 3 représente une mitre imaginée par M. Millet, et qui en est peut-être de toutes la plus efficace. Elle est formée d’un tambour en tôle fermé à la partie supérieure, communiquant par le bas avec le tuyau à fumée, et percé d’un grand nombre d’orifices carrés percés de dedans en dehors, et dont les ébarbures forment autour de petites pyramides tronquées saillantes sur la surface extérieure Cette mitre devrait être préférée à toutes les autres sans un inconvénient grave qui oblige à un fréquent nettoyage: les matières solides entrainées par la fumée forment, dans l’intérieur, des pellicules minces, analogues aux toiles d’araignées, et qui bouchent bientôt les orifices.  – 1843 Traité de la chaleur, Péclet

Parmi les dispositions fixes, nous avons remarqué le fumatire de M. Perrachon, à Paris, la mitre de M. Marin à Genève (fig. 244). L’un et l’autre de ces systèmes déjà usités dans leur principe, mais sous d’autres formes, consistent en lames se superposant en laissant des intervalles entre elles; le vent arrivant sur ces lames glisse dessus; s’il est ascendant ou rasant, il remonte et sort avec la fumée à la partie supérieure; s’il est plongeant, il descend en produisant appel. La forme circulaire a l’avantage de répondre à toutes les directions.  – 1867 études sur l’exposition, gazette des Architectes et du bâtiment

M. Millet a le premier eu l'idée d'une mitre surmontée d'une calotte. (1869 Figuier Art du chauffage)[le dessin proposé par M. Figuier en 1869 représente ce que Péclet décrit en 1843 comme un « Bonnet de prêtre », voir ce nom]

Construction de la mitre qui surmonte la cheminée, perfectionnements qui ont pour résultat d'assurer un meilleur tirage  – 1893 Piron calorifère à foyer gazogène

Des mitres et mitrons en poteries.  – 1898 Aucamus chauffage et ventilation

La mitre de fumée est un tuyau ovale en tôle réduit rond et possédant une soupape permettant de régler le tirage.  – 1905 Traité de fumisterie, Maubras

Une mitre de départ de fumée, avec clé à soupape de réglage.  – 1910 Ducharme chauffage

Mitre à clef.  – 1913 Rosières

Mitre. Mitron.  – 1926 Fonderies de Montreuil sur Blaise

Mitre pour cheminées.  – Godin 1931 chauffage et cuisine

Le tuyau ou la mitre en tôle doivent s'emboîter sans jeu sur le buselot.  – 1932 Genevée

Mitre en tôle.  – 1936 Sougland

Mitre pour tuyau de 139  – 1952 Rosières

Mitre à clef pour tuyau.  – 1953 Girardot

alt-a-titre

Mitre de Millet (1843 Traité de la chaleur, Péclet)

alt-a-titre

Fumatire Perrachon (1867 études sur l’exposition, gazette des Architectes et du bâtiment)

alt-a-titre

Mitre Marin (1867 études sur l’exposition, gazette des Architectes et du bâtiment)

alt-a-titre

Mitre de M. Millet (1869 Art du chauffage, Figuier)

alt-a-titre

Mitre à clef (1913 Rosières)

alt-a-titre

Mitre et mitron (1926 Fonderies de Montreuil sur Blaise)