Visitez notre WebApp cliquer ici

Marrons

Voir aussi : Fourneau à Marrons

Aussi : poêle à marrons

Les marchands de marrons sont cités comme un des petits métiers des rues de Paris depuis bien avant la révolution. « Benoît, marchand de marrons au palais royal avant la révolution s’était fait une réputation et une fortune. Il se voyait déjà en grand homme et voulait correspondre avec les gens de lettre. Il était familier avec le Duc d’Orléans » (Dictionnaire néologique des hommes et des choses ou notice alphabétique des hommes de la révolution, 1795). En 1791 ces marchands de marrons sont cités comme « habillés comme des moines capucins, de frocs et de capuchons sur la tête, et vendent des marrons à vingt-quatre sous le cent ».

Ce métier fut un de ceux pratiqué l’hiver par les Auvergnats, dont la région d’origine était une grande productrice de châtaignes. Au début du 20<ème> siècle il existait plus de 2000 marchands de marrons à Paris, Auvergnat mais aussi italiens, ces derniers devenant vendeurs de glace en été. Certains constructeurs réalisèrent des fourneaux spéciaux pour les marrons grillés, dont les modèles existent encore de nos jours, quasiment inchangés

La suspensoire peut servir de poêle à frire les marrons.  – 1823 Caléfacteur Lemare

Four pour marrons grillés.  – 1886 Franco américaine de chauffage

Fourneau à marrons tôle forte, sur pieds mobiles.  – 1910, 1913 Au Chatelet Allez frères

Poêle à marrons au gaz d'essence.  – 1920 Liotard

alt-a-titre

Fourneau à Marrons (1913 allez frères)