Visitez notre WebApp cliquer ici

Marmite américaine

Appareil de cuisson à la vapeur proche du caléfacteur de Lemare.

La marmite américaine est une sorte de marmite ou chaudron dans l’intérieur de laquelle on place un treillage en fer ou en bois, ou une deuxième marmite de fer-blanc, percée comme une écumoire, et supportée par 3 pieds qui l’isolent de quelques pouces du fond de la chaudière. Par le moyen de cette marmite, on cuit les légumes et la viande, on y met de l’eau jusqu’à la hauteur du treillage ou de la marmite intérieure, ensuite les objets à cuire, puis on ferme avec un couvercle le plus exactement calibré possible et on fait bouillir l’eau. Les avantages de cette marmite est 1° que les légumes et autres objets exigent moins de bois puisqu’il ne s’agit que de faire bouillir deux ou trois verres d’eau au lieu de 40 ou 50; 2° qu’ils cuisent plus promptement, et conservent toute leur saveur; 3° qu’on peut faire cuire en même temps trois ou quatre sortes de mets ou légumes à la fois, lorsqu’il y a des séparations qui les empêchent de se toucher.
Il est à désirer que cette marmite si commode, si avantageuse et si usitée en Amérique, se propage parmi nos habitants de la campagne, surtout pour faire cuire les pommes de terre, les châtaignes etc., dont ils font une grande consommation, et qui par ce moyen seraient meilleurs que cuites à l’eau. On en peut faire cuire encore à sec, dans un pot de fer au fond duquel on met des cendres, et qu’on place sur la flamme: elles y sont excellentes; mais le pot doit être couvert exactement, sauf un petit trou pour la vapeur.  – 1836 De Fontenay, constructions rustiques

Marmite américaine pour consommé  – 1888 Allez Frères

Marmite américaine extraforte.  – 1910 Grands magasins du Louvre

alt-a-titre

Marmite américaine extraforte (1910 Grands magasins du Louvre)