Visitez notre WebApp cliquer ici

Lave-linge électrique

Aussi : Machine à laver le linge

La limite entre laveuse et machine à laver le linge apparait au moment où c’est un moteur électrique qui remplace la force humaine. Progressivement ces machines intégrèrent les opérations de chauffage, de rinçage pour devenir des machines à laver automatiques dans les années 1950, suivant en cela l’évolution des poudres à laver qui permirent de supprimer l’ébullition et les lessiveuses. L’essorage centrifuge réalisé dans la même cuve, et non plus dans une cuve séparée, apparut en 1962 avec les machines Bendix à cuve suspendue et amortie.

-Voici une véritable « armoire à laver le linge ». Toutes les opérations se trouvent limitées à la manoeuvre d'interrupteurs et de robinets. Il suffit donc de placer le linge sale dans le tambour rotatif pour le ressortir, quelque trois heures après, propre et sec. Dans cette rotolaveuse, essangeage, lavage (le linge se frottant sur lui-même), rinçage et essorage s'effectuent sans que la ménagère ait à toucher linge ou eau. (Je sais tout, 1928).

-Il existe de nombreux modèles de machines à laver le linge qu'il nous est impossible de décrire dans ce court article. Un grand nombre de modèles, notamment en France, se composent d'un tambour dans lequel le linge est mis en vrac ou disposé en ordre sur des triangles. Ce tambour est animé, en général, d'un mouvement alternatif pour éviter que le linge se roule ce qui rend impossible l'expulsion des malpropretés (1931 SAPE)

-Machine à Laver Baby-Révélation. Cette machine constitue une révolution clans le lavage mécanique du linge. 'Poules les opérations: essangeage, lavage, rinçage et essorage sont effectuées clans cette machine sans aucune manipulation. Elle comporte un panier en aluminium mu par un moteur électrique et contenu dans un récipient en tôle émaillée. Le chauffage est assuré par une rampe circulaire à gaz. (1931 Delaporte)

-La machine à laver a pour ainsi dire complètement éliminé le lavage à la main, au point que la lavandière agenouillée au bord du ruisseau et battant à grand bruit son linge n’est plus qu’une image poétique complètement dépassée: 100.000 machines en 1950, 290.000 en 1954, 310.000 en 1955 ! La lutte est maintenant circonscrite entre la machine à laver industrielle et la machines ménagère qui semble ne devoir s’imposer que dans la mesure où elle assurera un travail automatique. C’est pourquoi, parmi toutes les machines à laver qui entreront en lice à la Foire de Paris 1956, un intérêt plus marqué se portera certainement vers des machines du type de ce bloc combiné qui réunit la machine à laver proprement dite et l’essoreuse centrifuge rinceuse. (1956 Fers et quincaillerie)

-En 1950, les débouchés s'étant accrus, Bendix peut ouvrir son usine de Bagnolet et y fabriquer les premières machines à laver automatiques de construction française. De nouveaux désirs apparurent alors dans les milieux moins fortunés; c'est pour y faire face que Bendix créa de nouveaux types d'appareils: en 1953, les premières machines chauffantes virent le jour; en 1955, ce fut le tour des machines à automatisme contrôlé qui permirent de mettre la qualité traditionnelle de la marque à la portée d'un public de plus en plus large (1961 Bendix)

-Qu'est-ce que la suspension OLÉO-FLEX ? C'est le système le plus simple et le plus robuste des suspensions; celui adopté dans l'Automobile. C'est à dire:

a) 2 amortisseurs hydrauliques à double effet qui absorbent les chocs provenant du Balourd.

b) 4 ressorts hélicoïdaux qui établissent une liaison élastique, entre le bloc laveur et le châssis, pour maintenir le châssis parfaitement stable, quel que soit le mouvement des amortisseurs. (1962 Bendix 5 sur 5)

alt-a-titre

« Armoire » à laver le linge (1928 Je sais tout)

alt-a-titre

Machine a laver électrique chauffée au gaz Conord (1931 Delaporte)

alt-a-titre

Laveuse et essoreuse combinées sur le même chassis (1933 Baudry de Saunier, dans l’Illustration)

alt-a-titre

Machine a laver Sauter (1959 Appareils ménagers, Bonnefous)

alt-a-titre

Machine a laver automatique chauffante et essorante à grande vitesse (1962 Bendix)