Visitez notre WebApp cliquer ici

Lavandière Flamande

La lavandière flamande est l’ancêtre manuel des machines à laver le linge par rotation alternée. Cette habitude de laver le linge dans le nord de la France et en Belgique y donnera naissance, dans les années 1900-1920 à une multitude de fabricants.

On emploie sous ce nom, en Belgique et dans presque tout le département du Nord, un appareil d’une extrême simplicité La pièce principale est un tonneau ordinaire en bois de chêne ou de hêtre, dont la partie supérieure est remplacée par un couvercle. Le milieu du fond de ce tonneau reçoit une gorge en fer, dans laquelle s’engage, de manière à pouvoir y tourner librement, l’extrémité inférieure de l’arbre de la lavandière, semblable à un bâton de perroquet. Les bâtons, fixés à angle droit dans l’arbre, doivent être tournés afin que leur frottement contre les pièces du linge qu’on veut blanchir n’y puisse donner lieu à aucune déchirure. L’arbre se termine à sa partie supérieure par une poignée horizontale assez longue pour qu’elle soit facilement manoeuvrée avec les deux mains le linge y est disposé comme il le serait dans un cuvier à lessive. On verse alors par-dessus de l’eau de savon bouillante, jusqu’à ce que le tonneau soit plein, puis on remet le couvercle percé d’un trou pour le passage de l’arbre La manoeuvre consiste à imprimer à la poignée un mouvement de va-et-vient Par ce mouvement, les bâtons latéraux de l’arbre agitent vivement le linge dans l’eau de savon, maintenue à une température bien plus chaude que celle que peuvent supporter les mains pour le savonnage ordinaire: le linge est parfaitement nettoyé sans être usé ni lacéré, et s’il y reste quelques taches, elles ont bientôt disparu par un des procédés précédemment indiqués.  – 1861 Le livre des ménages, Beleze

Machine à laver le linge, consiste en un baquet en buis cannelé à l'intérieur avec couvercle muni d'un engrenage transmettant un mouvement alternatif de rotation à un foulon placé à l'intérieur.  – 1910 Le Louvre

alt-a-titre

Machine à laver semblable aux lavandières flamandes (1910 Louvre)