Visitez notre WebApp cliquer ici

Hydrothérapie (appareils d’)

La mode des bains chauds prendra son essor au début du 19<ème> siècle, ou l’on verra les inventeurs se pencher sur les moyens de produire cette eau chaude dans les baignoires. Le bain est alors souvent à vocation thérapeutique, et des marchands proposent des bains chauds ambulants. Les douches se développent, tout d’abord sous le nom de bains de pluie, et en donnant à cette eau une pression suffisante, apparurent les appareils d’hydrothérapie, dont les jets enveloppent en général tout le corps. L’hydrothérapie disparait des catalogues vers 1935-39, avant de retrouver une nouvelle vogue avec les cabines de douches, spas et saunas vers 1980

Appareil au moyen duquel on donne des bains sous la forme de pluie nommé par l'auteur Hydroconion.  – 1828 brevet de Rodolphe Waltz

Bain de siège hydrothérapique.  – 1875 Piet Bellan

Hydrothérapie.  – 1878 Allez Frères

Bains de pluie.  – 1881 Grosjean frères

Appareils d’hydrothérapie fixes et portatifs.  – 1893 Musgrave

Nous avons toujours en stock un grand nombre d’appareils d’hydrothérapie en tous genres.  – 1895 Saunier et Duval

Hydrothérapie.  – 1898 André Lyon

Appareil hydrothérapique à pression d’air.  – 1881 Grosjean

Développer le confort par l'usage de tous les appareils d'hydrothérapie. Il est devenu indispensable dans les habitations particulières.  – 1901 Galli

Cet appareil permet donc à tous d'avoir, chez soi, la possibilité de prendre les différentes douches médicales qui peuvent être recommandées.  – douches dorsales, lombaires, pectorales, périnéales, etc (1913 Delecommune-Delaroche

Appareils de bains et d’hydrothérapie pour particuliers.  – 1914 Delecommne-Delaroche

On ne connaissait jusqu'à la fin du siècle dernier que le bain de rivière et le bain de baignoire. Le bain de rivière n'est praticable en nos climats que pendant une période relativement courte de l'année. Le bain de baignoire exige une consommation d'eau et par suite de combustible considérable. Il sera donc toujours d'un prix assez élevé, qui le rend inabordable à toute une classe de la société. On a remédié à toutes ces difficultés par le bain-douche C'est dans les établissements pénitentiaires qu'a été, pour la première fois en France, employé le système des bains-douches ou bains d'aspersion.
La Maison Delaroche a été le promoteur et le vulgarisateur de ce système en le faisant adopter aux maisons centrales et en particulier à Poissy, Fontevrault, dépôt de la Conciergerie, etc. Ces installations datent de plus de quarante ans.  – 1914 Delecommune-Delaroche

Hydrothérapie.  – 1926 Blanc Hydrothérapie

Sous l'influence du sport, en grande partie, l'hydrothérapie est entrée dans les mœurs.  – 1949 Société générale de fonderie, musée pittoresque du chauffage

alt-a-titre

Hydrothérapie (1900 Delaroche)