Visitez notre WebApp cliquer ici

Gril

Voir aussi : Grilloir , Grillades , Brûloir à café

Lors de l’apparition du charbon comme combustible, les cheminées et fourneaux doivent être pourvus d’une grille permettant aux centres de tomber, et à l’air de combustion d’arriver sous les braises. A la fin du 18<ème> siècle, gril est utilisé pour désigner l’appareil servant à faire des grillades, mais aussi cette grille de foyer. Vers 1810-1820 les deux termes se différencient clairement, et le gril devient uniquement un appareil de cuisson. Il ne se confond pas avec la rôtissoire, qui implique un mouvement de rotation pendant la cuisson, alors que le gril est statique. L’orthographe Grill, d’origine anglaise, qui apparaitra vers 1910 décrira des plaques nervurées se posant sur un foyer, et qui ne forment donc pas une grille.

Gréil.  – Glossaire roman latin du XV<ème> siècle manuscrit de la bibliothèque de Lille

Ustensile de cuisine qui sert à faire rôtir sur les charbons plusieurs choses qu’on mange. Il est fait de plusieurs verges de fer soutenues par deux traverses, et il a une queue pour le mettre sur le feu. Ce mot vient du latin cratillus ou craticula.  – Dictionnaire universel, Furetière, 1690

On y fait les opérations de la marmite, de la casserole, de la poêle, du gril et de la broche à un même petit feu de charbon.  – 1752 Nouveau foyer de cuisine Vanier

Assemblage de différentes tringles de fer sur un chassis à pied, qui leur sert de soutien; cet instrument a une queue par devant, qui n'est que le prolongement du chassis qui tient les tringles. On pose le gril sur des charbons ardents, et les viandes sur le gril, pour les faire cuire. Les viandes cuites de cette manière sont ordinairement très succulentes, l'ardeur du feu en saisissant brusquement l'extérieur et ne permettant pas au suc de s'échapper.  – Extraits de l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert, 1783

On place dans la lèchefrite un gril dont les barres horizontales sont de niveau avec les bords de la lèchefrite.  – 1802 Rotissoir de Rumford

Gril à deux battants. Il est construit avec deux cadres de fer, réunis par deux charnières et garnis d’un treillis en fil de fer. C’est sur une des parties de ce gril qu’on pose la viande, en rabattant l’autre partie. On retourne le tout ensemble lorsqu’on veut faire cuire l’autre côté de la viande. Chaque portion du grill est munie à cet effet de quatre petits pieds destinés à la soutenir. Usité en Savoie.  – 1820 Cuisson et appareils de chauffage

Grils simples et grils-rôtissoires avec ou sans porte-casseroles. Foyer toile métallique maintenant au-dessus de la viande la braise ou le charbon de bois.  – 1880 Gosteau articles de ménage et de chauffage

Grils à café  – 1895 Vadonville

Grils électrique.  – 1897 Godin-Dequenne

Le Gril et la Rôtissoire unique n° 1 peuvent s'adapter indifféremment sur nos fourneaux.  – 1909 Flamme Bleue

Gril à escargot, 56 cases, 80 cases.  – 1913 Rosières

Gril à pain en fil étamé  – 1927 Tabur

alt-a-titre

Gril à pain en fil étamé (1927 Tabur)

alt-a-titre

Gril à barreaux creux, préféré aux autres à cause de sa lèchefrite et de sa meilleure confection. (1894 La cuisinière de la campagne et de la ville)

alt-a-titre

Gril sans fumée, (1880 Gosteau articles de ménage et de chauffage)

alt-a-titre

Gril à escargot (1913 Rosières)