Visitez notre WebApp cliquer ici

Gaz riche

Aussi : Gaz de houille enrichi

Gaz dont la teneur en vapeurs d’hydrocarbures légers a été améliorée en distillant, en même temps que la houille, des résidus de cornue et des bitumes. Un produit similaire exista, sous le nom de gaz de houille enrichi, et qui était obtenu en fiasant passer le gaz de houille au travers d’hydrocarbures liquides.

La Suisse, de son côté, exposait un petit appareil très simple pour la fabrication du gaz riche, et qui peut rendre de grands services pour l’éclairage des châteaux et des villas situés loin des usines à gaz.  – 1878 Rapport Belge sur l’exposition du chauffage à Paris

On désigne, sous le nom de gaz riche, un composé gazeux analogue à celui de la houille, mais d’un pouvoir éclairant supérieur. La matière première par excellence est une sorte de schiste bitumineux noir, désigné en minéralogie sous le nom d'ampélite et connu plus vulgairement sous celui de boghead.
Les gisements, très nombreux en Écosse, sont exploités à ciel ouvert. En seconde ligne vient une sorte de houille de couleur brune ou noire peu collante au feu, c'est le cannel coal. Les schistes bitumineux d'Autun, les lignites d'Allemagne, en un mot tous les corps se rapprochant du bitume, peuvent donner du gaz riche Le gaz de boghead est employé surtout pour l’éclairage intermittent des villes d’eau, des grands établissements, où le peu de frais de son installation le rend avantageux: mais il lui est difficile maintenant de lutter contre les autres procédés d'éclairage, aussi ne sert-il plus guère qu'à l'enrichissement du gaz de houille.  – 1898, L.Galine; B.Saint Paul; Eclairage

Société du gaz riche de Paris, rue Petrelle, 22.  – 1901, Liste des fabricants d’appareils à gaz

Nous construisons un brûleur breveté, de notre invention, permettant l’utilisation de gaz pauvres de hauts fourneaux et de gaz riches de fours à coke.  – 1929 Babcock, La Vapeur

alt-a-titre

Enrichissement du gaz de houille. (1898, L.Galine; B.Saint Paul; Eclairage)