Visitez notre WebApp cliquer ici

Gaz platine

Voir aussi : Gaz à l’eau , Hydrogène

Système qui utilisait le pouvoir catalytique du platine pour rendre éclairante la flamme de l’hydrogène (qui est normalement quasi invisible), en la faisant passer sur un serpentin de platine, qui devenait alors jaune vif, Cette découverte due au chimiste Gillard, fut aussi utilisée brièvement pour des appareils de chauffage et de cuisson. Ce gaz hydrogène pur, produit par un procédé développé par le chimiste Gillard, était produit dans une usine située avenue de Saint Cloud, à proximité de l’avenue de la Muette.

Le réseau de petits fils de platine a été adapté, à la façon d’une mèche, par M Gillard, au débouché d’un tuyau de conduite de gaz dont il forme le couronnement. Lorsqu’on enflamme l’hydrogène pur qui vient inonder cette mèche, il se produit une lumière dont on ne peut avoir l’idée si on ne l’a pas vue ; ce réseau cylindrique de fils de platine prend une belle couleur jaune d’or Pour son nouveau mode de chauffage, M Gillard a fait construire diverses sortes de foyers, dont les uns sont stables et les autres portatifs à volonté dans telle pièce que l’on voudra d’un appartement A cela il faut ajouter des fourneaux pour la cuisine et d’une appropriation parfaite à toutes les opérations de cet art compliqué. Ainsi dans le compartiment destiné au rôtissage des viandes, on peut faire cuire à point une très belle pièce de volaille dans l’intervalle de cinq à dix minutes. – La Science pour tous N° 11, 1856

Vers 1843, un chimiste éminent, M.Gillard, essaya de faire revivre ce mode d’éclairage [le gaz à l’eau], mais en le modifiant. Au lieu de carburer l’hydrogène de l’eau, il le rendait éclairant en plaçant au milieu de la flamme un petit cylindre formé par une toile de platine à fils et mailles d’une grande finesse. Ce cylindre, porté au rouge blanc par la combustion du gaz, devenait resplendissant de lumière et persistait dans cet état tant que ce dernier l’entourait. Le gaz ainsi produit fut très improprement appelé gaz-platine. Il disparut après avoir été momentanément employé dans quelques établissements particuliers.  – 1873 Histoire de l’industrie, Maigne