Visitez notre WebApp cliquer ici

Gaz pauvre

Le « gaz pauvre » est produit par la combustion en présence de l'eau, de charbon maigre anthraciteux, qui donne un mélange riche en carbures et en oxyde de carbone. Ce gaz, mélangé à l'air dans des proportions déterminées, constituait un mélange détonant utilisé dans les moteurs à combustion interne, ce qui donna lieu à la mise au point de gazogènes mobiles destinées aux véhicules. Ce gaz fut aussi utilisé dans les chaudières industrielles, en général sur les sites de production des houillères.

Il est un peu déconcertant, par exemple, de constater que, tandis que les usines à gaz de ville fournissent, après une épuration très complète; un combustible parfaitement approprié aux moteurs à explosion en se servant de houilles grasses, tandis que d’autre part les gazogènes à gaz pauvre, en partant du coke, résidu de l’opération précédente, arrivent à fournir un gaz également approprié aux moteurs à explosion, il n'existe pas à l’heure actuelle de gazogènes permettant de réunir dans un même appareil les opérations de distillation et de gazéification du carbone, pas de gazogènes réellement pratiques donnant du gaz de moteur en partant du meilleur combustible et du plus commun, la houille grasse.  – 1912 Damour Carnot Rengade, énergie calorifique

Combustion de la houille, ou du coke en vue de la fabrication du gaz pauvre.  – 1925 Turin Foyers de chaudières

Gazogène Pierson, production rationnelle du gaz pauvre.  – 1901 Liste de fabricants d’appareils de chauffage

Gazéifions notre combustible solide. Transformons-le en combustible gazeux.
Nous ne ferons d'ailleurs que suivre les conseils que Sir William Siemens donnait déjà en 1881: « Le charbon brut, disait-il, ne devrait jamais être utilisé comme combustible dans quelque but que ce soit. Le premier pas à faire vers la production judicieuse et économique de la chaleur est d'utiliser la cornue à gaz ou le gazogène. »  – 1925 Gaz Pierson

Gaz pauvre de gazogène.  – 1912 Champly

Nous pouvons établir les chaudières à Bouilleurs croisés pour être chauffées au mazout, bois, sciure, déchets de scierie, gaz de ville, gaz pauvre, marcs, bagasse, tannée, etc  – 1925 ca SIC chaudière à vapeur

alt-a-titre