Visitez notre WebApp cliquer ici

Fourneau à simple service et fourneau à double service

Il y eut deux acceptations dans le simple et le double service pour les fourneaux. La première est la distinction entre des fourneaux de cuisine comportant un ou deux fours, la deuxième est dans les fourneaux de cuisine ajoutant à leur fonction de cuisson, celle du chauffage de l’eau pour le chauffage central ou la distribution d’eau chaude sanitaire

Bouilleurs-réchauffeurs pour services d'eau chaude.  – 1901 ca Galli

Quand on dit fourneau à simple service, on entend désigner ainsi un appareil muni d’un seul four à rôtir. C’est une dénomination employée par opposition à des fourneaux de plus grande importance, possédant double service, c’est-à-dire deux fours à rôtir.
Les fourneaux de cuisine ont tous une hauteur constante de 0m, 80, quelles que soient leur longueur et leur largeur: c’est une mesure consacrée par la pratique et admise par tous les constructeurs
Le fourneau représenté et qui brûle du charbon de terre ou de bois se compose de: une façade et deux retours en tôle, quatre pieds en fonte, une plaque de dessus en fonte, un four à rôtir, une étuve sous le four, une étuve chauffe- assiettes sous les réchauds à charbon de bois, un cendrier tamiseur, un cendrier à pelle, un réservoir à eau chaude en fonte émaillée avec panache et couvercle en cuivre, une barre de support en cuivre avec deux supports. – 1905 Traité de fumisterie, Maubras

Assurer le service d'eau chaude pour bains, toilettes et autres usages.  – 1901 ca Robin

Fourneau à double service. Comprenant deux fours à rôtir, une étuve, deux clés permettant de régler l’emploi des fours, une chaudière en fonte émaillée avec robinet cuivre, barre cuivre sur la façade, ceinture fer dans le bas, charbonnier sous un tiroir et la chaudière, panache et couvercle cuivre. (1924 Cap Robur)
Fourneau

alt-a-titre

Fourneau simple service Guézennec et Cie (1905 Traité de fumisterie, Maubras)

alt-a-titre

Fourneau à double service. (1924 Cap Robur)