Visitez notre WebApp cliquer ici

Fer à repasser

Voir aussi : Repasseuse

Les fers à repasser furent d’abord de simples fers en fonte moulée munis d’une poignée, mis à chauffer sur un foyer. (voir foyer de repasseuse).

Virent ensuite les fers à cage dans lesquels on place un bloc métallique chauffé (aussi dits fers à gueuse), puis les fers remplis de braise de charbon de bois. L’inconvénient des fers à charbon de bois était de brûler les mains des utilisatrices, car ils chauffaient plus vers le haut que vers le bas, et produisaient des gaz chauds en permanence.

Une première tentative de fer à repasser électrique fut faite aux USA par Dyer et Seeely (2 brevets en 1882), mais leurs éléments chauffants à base de carbone en poudre n’étaient pas techniquement fiables.

En 1884 le premier fer à repasser comportant son propre brûleur interne à gaz, importé des USA fait son apparition en France.

Vers 1910 apparurent les éphémères fers à repasser à acétylène. La préférence des utilisateurs resta cependant aux fers simples en fonte, chauffés sur des fourneaux au charbon ou au gaz, jusqu’à moment (vers 1925) où des appareils électriques fiables apparurent.

En France, Armand Labre dépose un brevet pour un fer à repasser électrique en 1887, et les commercialise avant 1889. Il sera suivi en 1891 par Schindler-Jenny, qui utilise une résistance chauffante en platine en sandwich entre deux feuilles de mica.

Lors de l’exposition universelle de 1900, plusieurs constructeurs proposent des fers électriques à résistance, et AEG y propose un étonnant fer à repasser à arc électrique

L’arrivée sur le marché des fils chauffants à base de nickel permettra le développement d’appareils fiables et durables. La société Calor commencera sa production en 1917. Le marché des fers à repasser électriques est une des premiers marchés de grande diffusion aux Etats Unis et les inventions s’y multiplient, avec en 1921 les premiers fers à repasser avec réglage thermostatique efficace (brevets de Spencer et brevets de Turenne).

En 1922, le constructeur Mounier, à Saint Etienne, produit les premiers fers à repasser électriques avec interrupteur dans le manche. En 1932, les premiers fers à repasser électrique avec thermostat fixe limitant la température, apparaissent, et en 1934 sont mis simultanément sur le marché en France des fers à repasser à température réglable, par Alsthom (lames bimétalliques à rupture lente), et par Calor (disque bimétallique Spencer à rupture brusque).

On appelle aussi fer, plusieurs pièces de fer particulières qui servent à divers usages: Un fer à repasser le linge  – 1690 Dictionnaire de Furetières

Le fer à repasser, est un outil dont se servent les Blanchisseuses et autres ouvrières, pour unir la surface du linge, des dentelles et des étoffes, et leur donner de la consistance au sortir du blanchissage. Le fer à repasser est quarré par le bas, et rond par la tête; sa longueur est double de sa largeur: son épaisseur est ordinairement de quatre lignes, suivant la grandeur des fers: sa face doit être polie. A la partie opposée à cette face, est une poignée aussi de fer, et soudée sur ledit fer Le fer à repasser en cage, est une espèce de fer rond ou pointu, composé de la semelle sur laquelle est montée une cloison, comme la cloison d’une serrure, avec une couverture à charnière montée sur la cloison, et une poignée fixée sur la couverture. Au lieu de faire chauffer ce fer devant le feu, on met dans la cavité de ce fer un morceau de fer chaud.  – Encyclopédie Diderot et D’Alembert, 1ère édition

Quand ils sont propres, ils [les chauffoirs] ne sentent pas plus qu'un fer à repasser le linge, qui ne blesse jamais l'odorat de la femme la plus délicate.  – 1744-1722 Chauffoir de Franklin

Couvercle dont l'ouverture imite la forme d'un fer à repasser, et dans laquelle on introduit le fer qui repose sur une feuillure de cinq millimètres de largeur.  – 1804 Siauvé

[on met sur le] couvercle une capsule en tôle, lorsqu'on veut faire chauffer des fers à repasser.  – 1806 Harel Poêle fourneau en terre cuite

Fers à repasser.  – 1881 et 1885 Chambon Lacroisade

Fers à repasser électriques.  – 1889 Armand Labre, Didot-Bottin

Fers à gueuse.  – 1889 Didot-Bottin

Fers à repasser à charbon de bois et braise.  – 1893 Pied-Selle

Fers à repasser électriques.  – 1897 Godin-Duquennes

Fer à repasser électrique.  – 1898 Grimm

Fers à repasser électrique Parvillée, Godin, Compagnie française de chauffage par l’électricité, AEG.  – L’électricité à l’exposition de 1900

On ne peut qu’applaudir à la création de fers chauffés électriquement.  – 1901 à travers l’électricité

Fers à alcool.  – 1908 Allez frères

Fer à repasser à alcool, nickelé, article soigné  – 1910 Au Chatelet Allez frères

Fer à repasser à acétylène.  – 1912 Liotard, chauffage à l’acétylène

Si, pour repasser, on se sert d'un réchaud au charbon de bois, ou de fers contenant à l'intérieur une plaque de fonte rougie.  – 1913 Livre de la femme de ménage

Fers à Repasser. Prix avec cordon conducteur.  – 1913 RH Paris

Fer à repasser électrique.  – 1915 Paz et Silva

Le fer à repasser peut être relié à une prise quelconque de lampe.  – 1921 Rodet electrothermie

Le fer Calor Ménage est spécialement établi pour les usages domestiques.  – 1922 Calor

Fers à repasser électriques pour usages domestiques.  – 1922 Fare

Le fer à repasser électrique, surtout le fer type Ménage, est sans conteste le plus populaire et le plus répandu des appareils de chauffage électriques.  – 1924 Constructions électriques de Lyon

Fer à repasser à essence.  – 1929 Lilor

Fers à repasser.  – 1931 La Couvinoise

On a remédié au mal, il y a deux ans déjà, en munissant les fers de thermostats qui coupent le courant dès qu’il détermine dans la masse une température excessive Calor, fait maintenant beaucoup mieux. Non seulement ses fers ne peuvent jamais donner de calcination, mais encore la blanchisseuse peut à chaque instant régler la température pour la conformer exactement à la nature du tissu qui est traité  – Baudry de Saunier, L’illustration N°4745, 1934

Un cerveau métallique qui pense pour vous Un perfectionnement sensationnel du Fer électrique. L’«Automatic»: Un limiteur (thermostat) à l’intérieur coupe et rétablit lui-même le courant pour maintenir à niveau constant la température exactement appropriée au repassage. Toute surchauffe devient impossible, la température étant constante. Le fonctionnement de l’« Automatic »:’ est de la plus grande précision, il peut supporter des millions de ruptures.
Le « Super Automatic » (à 12 réglages). Comme le précédent le limiteur coupe et rétablit automatiquement le courant pour maintenir une température constante. Mais la manoeuvre d’un bouton placé sur le fer permet de régler à 12 niveaux différents, selon la nature des tissus, la température qui restera constante, jusqu’à modification du réglage.  – 1934 Calor

Fers à braise.  – 1954 Bernard Huet

alt-a-titre

Fers à repasser à charbon de bois et braise (1893 Pied-Selle)

alt-a-titre

Fer à repasser électrique (1897 Godin)

alt-a-titre

Fer à repasser à arc électrique AEG (L’électricité à l’exposition de 1900)

alt-a-titre

Fer à repasser à alcool (1910 Au Chatelet)

alt-a-titre

Fer à repasser américain à acétylène (1912 Liotard, chauffage à l’acétylène)

alt-a-titre

Fer à repasser électrique à thermostat réglable (1934 Calor)