Visitez notre WebApp cliquer ici

Cylindre de bains

Voir aussi : Boîte à feu

Les cylindres, ou boites à feu, étaient des récipients en cuivre dans lequel était allumé un feu de charbon de bois. Ces ancêtres des chauffe-bains étaient immergés dans la baignoire. L’arrivée d’air de combustion se faisait par deux tuyaux de part et d’autre du foyer. Sous le nom de chauffe bain, et fabriqués en acier zingué, la société Thivolet en continua la construction jusqu’en 1930.

Avoir un cylindre de cuivre à peu près comme ceux qu'on emploie, avec du charbon de bois, à chauffer les bains.  – 1801 Construction de fourneaux économiques

Ces boites à feu ont la forme d'un parallélépipède aplati; elles sont en cuivre et chargées de plomb, de manière à ce qu'elles puissent-tenir debout dans le fond de l'eau qu'on veut échauffer, ayant soin que leurs bords supérieurs en excèdent toujours le niveau, [elles] ont, sur les cylindres ordinaires, l'avantage d'être plus légères et plus maniables, de ne répandre ni odeur ni chaleur dans la pièce, de chauffer une fois plus vite, et de brûler moitié moins de charbon.  – 1820 Thilorier

Perfectionnement au caléfacteur Lemare (chauffe bain immergé) pour les bains.  – 1832 journal des connaissances utiles

Cylindres à poids.  – 1896 Delaroche

Cylindres de bain.  – 1908 Allez frères

Cylindre chauffe-bains au charbon de bois.  – 1913 Au Chatelet

Plonger l’appareil dans l'eau, jeter en quantité suffisante de la braise ardente sur la grille, remplir de charbon de bois jusqu'au niveau de l’eau et placer le souffleur. Lorsque l'eau sera suffisamment chaude, remplacer le souffleur par le bouchon et retirer l’appareil après s’être assuré que le charbon est complètement éteint.  – 1913 Thivolet

Cylindre de bain.  – Thivolet 1930

alt-a-titre

Cylindre chauffe-bains au charbon de bois (1913 Au Chatelet)

alt-a-titre

Cylindre de bain (Thivolet 1930)