Visitez notre WebApp cliquer ici

Couveuse

Voir aussi : Incubateur , Couvoir

La couveuse, qui se distingue du couvoir vers 1880 est un modèle portatif des couvoirs. La régulation de la température est le point critique de ces appareils, quelque-soit le mode de chauffage. Le premier exemple d’une couveuse avec régulation de température est celui réalisé par Cornelius Drebbels en 1662 (voir Transcription et étude des inventions de Drebbels dans « liste chronologique pouvant servir à l’histoire du chauffage », par J.Jumeau). Il faudra cependant attendre les années 1885 pour que Hearson en Angleterre invente un thermostat suffisamment précis pour que les couveuses fonctionnent correctement et arrivent à des taux d’éclosion proches de 100%. Le début du 20<ème> siècle verra prédominer les couveuses anglaises et américaines sur le marché Français, avant que quelques constructeurs nationaux se révèlent. Le mode de chauffage le plus utilisé sera la lampe à pétrole, et deux technologies coexisteront très longtemps: le chauffage à air chaud, et le chauffage par circulation de liquide. A partir des années 1930, le chauffage électrique se développera.

Les couveuses Mammouth sont des couveuses de grande dimension, qui remplacent les couvoirs antiques. Leur capacité varie de 1000 à plusieurs dizaine de milliers d’œufs.

Toute personne, désirant acheter soit une couveuse, soit une Mère artificielle, peut voir fonctionner ces appareils, tous les jours.  – 1877 Voitellier

On évite la plupart des insuccès en employant les nouveaux modèles de couveuse. On a pu en voir fonctionner à l'Exposition universelle, et l'éclosion de jeunes poulets excitait beaucoup de curiosité parmi les visiteurs.  – 1890 Fabrication des poulets, Cosmos

Couveuse Artificielle Hearson. Modèle breveté à régulateur automatique.  – 1905 Hearson

Tamlin’s incubators.  – 1905 Couveuses Tamlin

Couveuses américaines les plus perfectionnées à eau chaude, à air chaud ou air chaud et eau chaude combinés, éleveuses.  – 1905 Couveuses Gibier

Les incubateurs à circulation d’eau chaude (sous faible volume) se composent d’un coffre généralement en bois exotique à l’intérieur duquel est placée une tubulure circulaire formant radiateur. Ce radiateur circulaire communique par un tuyau d’alimentation et un tuyau de retour à une petite chaudière extérieure qui est elle-même chauffée par une lampe spéciale.
Les couveuses à circulation d’air chaud sont d’un aspect général sensiblement identique, mais le dispositif de chauffage se caractérise par un manchon calorifugé à double ou triples parois, ou l’air extérieur est chauffé par la lampe et envoyé dans la couveuse par une tubulure traversant le plus souvent l’axe de cette dernière. Un écran est disposé de façon à ce que la chaleur se répartisse En raison de leur principe même, les couveuses à air chaud possèdent l’aération la plus parfaite, puisque l’air y est constamment renouvelé.  – 1931 Jardins et basse-cours, couvoirs

alt-a-titre

Coupe d’une couveuse (1890 Fabrication des poulets, Cosmos)

alt-a-titre

Incubateur Tamlin (1905 Tamlin’s incubators)

alt-a-titre

Couveuse de 30 oeufs (1905 La Nationale)

alt-a-titre

Couveuse Mammouth Haase- (1931 Jardins et basse-cours, couvoirs)