Visitez notre WebApp cliquer ici

Chevrette

La chevrette est une sorte de chenet miniature à usages multiples. Elle permet de poser un grill ou un fer à repasser, elle écarte les marmites de la taque du four, de la flamme ou de la table. C’est aussi une espèce de grille dans les foyers de cuisinières et de poêles permettant leur utilisation avec du bois au lieu de charbon.

Ce sont des fers qui ont la figure triangulaire, avec trois pieds. Les plus hautes ont quatre pouces; elles servent à la cuisine et à l'office pour poser les marmites, casseroles et poêles, pour les mettre fur le feu, et donnent de l'air aux fourneaux.  – La cuisinière bourgeoise 1763

Lorsque le foyer sera privé de grille, et que par conséquent on brûlera du bois, on se servira pour élever ce dernier, de la chevrette Cette chevrette est ornée de 4 morceaux de fer plat, placés en croix, et maintenus écartés par une tringle de fer, rivée avec eux à ses deux extrémités. Cette chevrette roule sur elle-même, et ne peut jamais être renversée, accident qui arrivait lorsqu’on se servait des anciennes chevrettes à pieds. De cette manière, l’air peut toujours arriver sous le bois, pour en activer la combustion.  – 1857 Chauffage des serres, Raffarin

Chevrette ronde.  – 1870 Ricot et Nicolas Varigney

Chevrette pour poêle faïence.  – 1913 Nouvelles galeries

Chevrette.  – 1909 Besnard Maris Antoine

Les fourneaux à foyer mixte de la première catégorie sont tous livrés avec une plaque à chevrette pour le bois.  – 1909 Briffault

Foyers, grilles, chevrettes. Séparations.  – 1938 Cap Robur

alt-a-titre

Chevrette roulante (1857 Chauffage des serres, Raffarin)

alt-a-titre

Chevrette ronde haute (1870 Ricot et Nicolas Varigney)

alt-a-titre

Chevrette de fourneau à pétrole (1909 Besnard Maris Antoine)