Visitez notre WebApp cliquer ici

Cheminée à devanture en carreaux de verre

Cette cheminée, inventée par le docteur britannique Neil Arnott, et dont la description apparait dans le Journal Hebdomadaire des Arts et métiers de L’Angleterre, p268, en 1826, est le premier exemple d’un appareil de chauffage fermé avec une partie vitrée. Il inventa au même moment un appareil permettant de réguler l’arrivée d’air de combustion. Par philanthropie, il ne déposa pas de brevet pour ces appareils dont les constructeurs furent nombreux.

Afin de supprimer le courant d'air qui enlève une si grande partie de la chaleur d'un appartement chauffé par un foyer de cheminée, mettre l’appartement à l'abri de la fumée et conserver la vue du feu, M. Arnolt [Neil Arnott], médecin anglais, a fait fermer sa cheminée en plaçant sur le devant un châssis en fer garni de carreaux de verre pareils à ceux que l'on met aux fenêtres, et ajusté de manière à intercepter toute communication de l'air de l'appartement avec le foyer. L'air nécessaire à la combustion entre par un conduit qui vient aboutir sur le devant du combustible, et dont on règle l'ouverture au moyen d'une soupape, pour accélérer ou ralentir la combustion. Ce châssis en fer doit être établi de manière qu'une partie puisse s'ouvrir afin de pouvoir placer le combustible dans le foyer, arranger le feu, etc.; à cet effet un ou plusieurs carreaux peuvent être à charnières ou bien on compose le châssis de deux parties, dont l'une est glissante, et se lève ou se baisse à volonté à l'aide d'un mécanisme semblable à celui adapté aux cheminées à la Désarnod.  – 1835 Manuel du poêlier fumiste