Visitez notre WebApp cliquer ici

Cheminée roulante

Voir aussi : Poêle mobile

Aussi : Poêle à roulettes , Calorifère roulant , Cheminée à foyer mobile

La cheminée roulante permettait de laisser le foyer dans l’intérieur de la cheminée pendant la période d’allumage, évitant ainsi la fumée de se répandre dans la pièce. Lorsque le tirage était correctement établi, il suffisait d’avancer le foyer pour qu’une plus grande partie de la chaleur rayonne dans la pièce. Elles se transformèrent progressivement en poêles à feu visible, se raccordant par une buse au conduit de la cheminée. Roulante, elle pouvait être déconnectée du conduit et être utilisée dans une autre pièce, pour par exemple, passer le soir du salon à la chambre à coucher, tout en continuant à chauffer. Cette solution permettait un chauffage plus économique. Les cheminées et poêles roulants disparurent des catalogues de constructeurs vers 1935-36

Cheminées à foyer mobile. Cet appareil se compose d’une caisse en fonte abc, ouverte en avant et mobile sur quatre galets qui roulent sur deux tringles de fer fixés sur le sol du foyer. Le foyer mobile est placé dans une caisse en tôle ouverte en avant, et derrière sur une étendue de, par laquelle s’échappe l’air brûlé; sur la partie supérieure de cette caisse se trouve un tablier en tôle articulé, terminé derrière par deux chaînes qui supportent le contrepoids f, et en avant par un bouton. C’est au moyen de ce tablier articulé qu’on diminue à volonté l’orifice d’accès de l’air dans le foyer. On enfonce le foyer et on abaisse le tablier pour allumer le feu, et quand le combustible est bien embrasé, on relève le tablier et on tire le foyer en avant.  – 1848 Péclet, traité de la Chaleur

Cheminée roulante.  – 1879 Mousseron

Calorifère roulant.  – 1897 Godin

Vers 1880, plusieurs inventeurs créèrent les poêles mobiles. Pour cela ils se basèrent sur les considérations développées plus haut et obtinrent il faut le reconnaître la faveur du public. Ces poêles mobiles: Heaume, Salamandre (Chaboche), Choubersky, Godin, Viville, Musgrave, Cadé, etc., ont surtout le grand avantage de pouvoir se déplacer rapidement leur buse s'adaptant sur une plaque mobile susceptible de se placer sur le tablier de toutes les cheminées d'appartement.  – 1914 l’industrie du gaz d’éclairage, Biége

Ce poêle fonctionne devant toute cheminée sans aucune installation. Muni de roues, il peut, tout allumé, être déplacé d'une chambre dans une autre.  – 1881 Choubersky

Cheminée roulante à feu continu et visible.  – 1910 Allez frères, Au Chatelet

Cheminée roulante et à feu continu.  – 1912 Viville

Cheminée roulante La marocaine  – 1924 Pied-Selle

Cheminée roulante, à feu visible et continu. (1926 Rosières

Cheminées roulantes.  – 1934 Faunus

Plus-value pour cheminée roulante.  – 1935 Arthur Martin

Cheminée fixe ou roulante, à feu visible.  – 1935 Chaboche

alt-a-titre

Cheminée mobile (1848 Péclet, traité de la Chaleur)

alt-a-titre

Cheminée roulante (1879 Mousseron)