Visitez notre WebApp cliquer ici

Cheminée centrale Jusseaume

M. Jusseaume [de Nantes] avait aussi exposé un appareil à foyer ouvert sur quatre faces et pouvant aussi prendre place au milieu d'une pièce. Le combustible était placé sur une grille à travers laquelle l’air était admis pour la combustion. Les gaz s’échappaient à la partie supérieure dans une capacité rectangulaire (autour de laquelle s’échauffait l’air) et redescendaient par quatre colonnes placées aux angles de l’appareil, dans une autre capacité disposée à la partie inférieure, d’où peut se faire le départ de la fumée par un tuyau rampant rejoignant un tuyau ascendant. Entre les colonnes, prises deux à deux, pouvaient être descendus de petits rideaux, afin d’activer le tirage et la combustion au début, ou pour abriter le foyer au besoin par l’un ou plusieurs de ses côtés.  – 1867 Etudes sur l’exposition, Gazette des architectes et du bâtiment