Visitez notre WebApp cliquer ici

Cheminée Nancy

Aussi : Cheminée de Nancy , Cheminée à la Nancy

Ce sont des appareils de chauffage, entièrement en tôle, pouvant se placer dans le chambranle d’une cheminée traditionnelle. Elles furent en vogue au 18<ème> siècle.

On peut les déplacer facilement, les transporter partout où l'on veut, et les appliquer à d'autres cheminées, pourvu qu'elles soient à peu près de la même grandeur. Elles font faites de tôle ou de cuivre, tant pour le contre-cœur et les jambages, que pour le petit tuyau, et disposées d'une façon qui n'a rien que d'agréable à la vue, car c'est une espèce de petit pavillon carré, d'où pendent de chaque côté comme deux rideaux, à demi tirés, et arrêtés, qui fervent de jambages, avec un fond, qui fait le contre-cœur.  – 1756 Hebrard caminologie ou traité des cheminées

C'est une petite cheminée faite de tôle ou de cuivre, tant pour le contre-coeur et les jambages, que pour le petit tuyau, formant une espèce de petit pavillon carré.  – 1780 Encyclopédie méthodique, Arts et métier mécaniques, Fumiste

Ces cheminées ont beaucoup de ressemblance avec les cheminées à la prussienne: comme celles-ci, elles sont en tôle, et disposées de manière à être placées facilement dans une cheminée ordinaire; elles ont la forme d'un petit pavillon carré, d'où pendent de chaque côté comme deux rideaux à demi tirés et arrêtés, qui servent de jambages. Avant que Rumford ait fait connaître ses cheminées, on faisait un grand usage de celles à la Nancy surtout en Lorraine; mais depuis on a reconnu qu'elles étaient bien inférieures pour l'économie du combustible aux cheminées ordinaires modifiées, et on les a abandonnées.  – 1828 Manuel du poêlier fumiste

alt-a-titre