Visitez notre WebApp cliquer ici

Cheminée Joly

Cheminée perfectionnée V.Ch. Jolv.  – 1873 Joly, traité du chauffage

Elle se compose d'une coquille en fonte occupant trois faces de l'âtre, ces trois faces se réunissent à la partie supérieure en forme de demi-coupole. L'orifice supérieur de cette coquille peut communiquer directement avec le tuyau de fumée, ou par l'intermédiaire d'un tambour en tôle qui allongeant le circuit des gaz chauds augmente la surface, de chauffe. Cette coquille eu fonte est cannelée et ondulée, elle est munie de nervures extérieures augmentant la surface de contact de l'air chaud et abaissant suffisamment la température de la fonte pour qu'il n'y ait pas à craindre l'introduction de l'oxyde de carbone. Le conduit de prise d'air est à large section, ce qui assure une abondante ventilation.
Enfin le conduit de fumée est muni d'une trappe qui permet de régler le tirage.
Cette cheminée nous parait donc très recommandable et parfaitement hygiénique. Son inventeur Ch. Joly, est l’auteur d'un fort estimable traité pratique de chauffage et de ventilation, où l'on trouvera de plus amples détails sur sa cheminée.  – Etudes sur l’exposition de 1878

La cheminée Joly se compose d'une coquille en fonte, ondulée intérieurement et nervée extérieurement.  – 1898 Aucamus Chauffage et ventilation

On peut citer la cheminée Joly.  – 1925 La Nature, Chauffage

alt-a-titre

Cheminée Joly (1873)