Visitez notre WebApp cliquer ici

Cheminée Cordier

Le perfectionnement apporté par M. Cordier, de Sens, consiste, on le sait, dans une articulation permettant de renverser l’ensemble de l’appareil en arrière et d’opérer le ramonage sans autre déplacement.
M. Cordier expose aussi un autre appareil, consistant en une capacité où l’air s’échauffe sur des cannelures présentant un certain développement de surface de chauffe; cet air, avant de s’échapper, passe à travers un tube cylindrique recevant l’action directe de la flamme ascendante du foyer. L’ensemble de l’appareil peut être aussi rejeté vers le fond de la cheminée, afin de faciliter le ramonage.  – 1867 Etudes sur l’exposition, Gazette des architectes et du bâtiment

alt-a-titre

Cheminée Cordier (1867 Etudes sur l’exposition, Gazette des architectes et du bâtiment)