Visitez notre WebApp cliquer ici

Chaux vive (Chauffage par la chaux vive)

Lorsque l’on éteint la chaux vive avec de l’eau, cette réaction chimique est exothermique. Il a donc été recherché la possibilité d’utiliser cette opération simple pour activer des chaufferettes.

M. Grange proposait d’employer, dans les chaufferettes ordinaires, de la chaux vive, éteinte au moment de placer les appareils dans les voitures: il disait que les Compagnies revendraient la chaux éteinte au même prix qu’elles auraient acheté la chaux vive. Il est inutile d’insister sur cette combinaison économique, évidemment impraticable; d’ailleurs, nous avons constaté qu’une chaufferette remplie de chaux en pâte (3kg de chaux vive et 0, 760 kg d’eau) et une chaufferette de même dimension remplie d’eau chaude ne se refroidissaient pas de la même manière. Le refroidissement allait plus vite pour la chaufferette à chaux que pour celle à eau, ce qui n’a rien de surprenant si l’on compare les capacités calorifiques respectives de la pâte de chaux et de l’eau proprement dite. Le système serait donc beaucoup plus coûteux que celui de l’eau chaude, et il serait également à rejeter en raison des difficultés et même des dangers que présente la manipulation de la chaux.  – 1876 Chauffage des voitures de chemin de fer, Regray