Visitez notre WebApp cliquer ici

Chauffe-baignoire

Voir aussi : Chauffe-bains à colonne , Cylindre de bains

Le chauffe-baignoire était un système de chauffage intégré et fixé à la baignoire, communiquant directement avec l’eau de la baignoire en contact avec les parois du foyer. L’eau était chauffée alors qu’elle était déjà dans la baignoire. Il exista jusqu’en 1930 des chauffe-baignoires avec rampe à gaz chauffant directement le fond de la baignoire. Il était alors, bien entendu, recommandé de rentrer dans la baignoire après avoir éteint le chauffage et attendu que le fond de la baignoire refroidisse. Vers 1934 apparurent des appareils de chauffage électrique, similaires, s’installant sur le corps de la baignoire et chauffant l’eau au tarif de nuit comme pour un chauffe-eau à accumulation. Ils préfiguraient les systèmes de chauffage des spas et baignoires de balnéothérapie.

() une baignoire qu’il nomme baignoire à circulation. Par un nouveau système de chauffage, cette baignoire réunit les plus grands avantages 1° de n’user que très peu de combustible, 2° de chauffer la pièce dans laquelle se trouve la bainoire, 3° de chauffer le linge sans craindre de le roussir et encore moins de le brûler 4° de ne pas être incommodé par l’odeur du charbon et de ne rien craindre sous le rapport du feu 5° de conserver son bain chaud pendant 6 et 8 heures sans perte de chaleur 6° et de plus de prendre des bains comme de rivière, par le mouvement continuel set la circulation de l’eau dans son foyer. Bizet, chaudronnier rue Saint Lazare, N°89.  – brevet de 1820, pour une baignoire chauffée au charbon par thermosiphon cité dans Histoire du réchauffage de l’eau par J. Jumeau

Chauffe baignoire à thermosiphon.  – 1894 Chappée

Les appareils à bois ou à charbon furent les premiers employés. La figure 7 montre une disposition presque abandonnée de nos jours malgré son excessif bon marché. [il consiste] en une petite chaudière à eu chaude en communication directe avec la baignoire. L’eau destinée au bain entoure le foyer et s’échauffe par contact. C’est l’appareil le plus simple qu’on puisse imaginer.  – 1905 Traité de fumisterie Maubras

Chauffe baignoire avec Rampe à gaz sous la baignoire.  – 1910 Pardon

Rampe chauffe-bain à gaz, en cuivre, [se place sous la baignoire en zinc] avec récepteur de condensation en tôle galvanisée. Se raccorde à la conduite de gaz par un tuyau caoutchouc.  – 1930 Thivolet

Baignoire à chauffage électrique Crystal, qui se passe de salle de bains Le soir vous au moment de vous coucher vous l’emplissez d’eau, puis la couvrez et l’entourez d’une enveloppe spéciale qui la calorifuge bien. Le lendemain matin, vous trouvez un bain bien à point.  – 1934 Baudry de Saunier, l’Illustration N°4744

alt-a-titre

Figure 7. Chauffe-baignoire à chauffage direct
(1905 Traité de fumisterie Maubras)

alt-a-titre

Chauffe baignoire avec rampe à gaz sous la baignoire (1910 Pardon)

alt-a-titre

Rampe à gaz pour baignoire (1930 Thivolet)

alt-a-titre

Baignoire à chauffage électrique Crystal, qui se passe de salle de bains (1934 Baudry de Saunier, l’Illustration N°4744)