Visitez notre WebApp cliquer ici

Chauffe-assiettes

Aussi : Etuve chauffe assiettes

Cet ustensile fera partie du mobilier des restaurants et des salles à manger des ménages bourgeois dès la première moitié du 19<ème> siècle. Il se déclina sous trois formes principales: un chauffe-assiette indépendant, chauffé comme un réchaud, avec de la braise, au gaz, à l’électricité etc, une étuve incorporée dans les cheminées-poêles, poêles et poêles-buffets de salle à manger, et une petite armoire située dans les radiateurs de chauffage central. Dans les années 1960 apparurent des chauffe-assiettes domestiques constitués d’une bande de tissus chauffant qui s’intercalait entre chaque niveau d’une pile d’assiette (Jidé)

Chauffe-assiette ou étuve portative. Cet instrument est en tôle ou en cuivre; il a l'avantage de tenir chauds les plats tout dressés, sans qu'ils courent le risque de se casser.  – Harel, Notice des produits de l'industrie française, exposition publique des produits de l'industrie française, 1834

Calorifère à niche avec chauffe-assiette.  – 1855 Annoite Laury

Le chauffe-assiette a également son utilité; grâce à cet appareil, on peut donner aux convives des assiettes chaudes, et les mets qu'on leur sert ne se trouvent pas aussi promptement refroidis. Le feu se place dans le fond de l'appareil et la chaleur, en passant par les trous, réchauffe les assiettes disposées.  – La parfaite cuisinière bourgeoise, Madeleine-Bernardin-Béchet et fils 1863

Chauffe-assiettes à gaz.  – 1869 Figuier Art du chauffage

Avec ou sans chauffe-assiette.  – 1879 Guyot Mousseron

Chauffe-assiette avec chaufferette.  – 1880 Gosteau

Chauffe-Assiettes.  – 1890 Denoyelle

Le Chauffe-assiettes est en tôle, de près d’un mètre de haut. A l’étage inférieur on place de la braise ou de la cendre chaude, ce qui suffit pour chauffer les assiettes que l’on place sur les deux autres étages.  – 1894 La cuisinière de la campagne et de la ville

Ce modèle de chauffe-assiettes, pouvant contenir une centaine d’assiettes ordinaires, se recommande pour les services des Hôtels, restaurants, maisons de maitres, maisons bourgeoises, etc. Il est spécialement destiné à être chauffé par nos calorifères La fumée circule entre les parois de l’appareil et s’échappe ensuite dans la cheminée par la partie supérieure du chauffe assiette après l’avoir échauffé. Les deux portes s’ouvrent sur le milieu de l’appareil.  – 1897 Godin

Etuves chauffe-assiettes. Comme leur nom l’indique, ces appareils servent à maintenir les assiettes à une certaine température, de façon à empêcher, l’hiver, les sauces de figer et les viandes de se refroidir trop rapidement.
Leur place, indiquée dans une installation, est l’office; mais on les dispose aussi souvent dans les restaurants, où la place est limitée, dans la cuisine même, à proximité du fourneau. Pour chauffer ces étuves, on utilise presque toujours les chaleurs perdues du fourneau. Nous verrons, par la suite, qu’on peut employer d’autres moyens; mais ils sont moins répandus.Il va de soi, aussi, que ces étuves n’ont pas leur emploi justifié dans les maisons bourgeoises, mais bien dans les hôtels particuliers où la réception est importante, et dans les restaurants où les assiettes sont employées par centaines.  – 1905 Traité de fumisterie, Maubras

Etuves-chauffe assiettes.  – 1901 Reveilhac

Fourneau 2 fours, 2 étuves, grillade ordinaire et chauffe-assiettes.  – 1910 Allez frères

Deux chauffe- assiettes sous les marmites.  – 1913 Sougland

Radiateur muni d'un chauffe-assiettes.  – 1925 Larousse

Chauffe-Assiettes. L'appareil est en tôle d'acier vernie noir ou polie. Cadre et ferrures en acier poli. Se fait à la demande en toutes dimensions.  – 1922 Lemercier

Le chauffe-assiettes à porte peut être muni d'un corps de chauffe moyennant supplément de prix.  – 1935 Sauter

Etuve chauffe-assiettes.  – 1949 Arthur Martin

Appareil constitué par un corps chauffant basé sur le principe du thermoplasme électrique et recouvert d'une jolie housse en cretonne lavable qui s'enlève très facilement.  – 1950 ca SDME

Ce chauffe-assiettes se présente sous la forme d'armoire métallique traitée de la même façon qu'une armoire frigorifique et de construction robuste en tôle d'acier laquée blanc au four.  – 1956 Secem

Chauffe-assiettes électriques.  – 1964 Jidé

alt-a-titre

Chauffe assiettes (1894 La cuisinière de la campagne et de la ville)

alt-a-titre

Chauffe-assiette chauffé par un calorifère (1897 Godin)

alt-a-titre

Chauffe-assiettes (1956 Secem).

alt-a-titre

Chauffe assiette électrique souple (1950 ca SDME)