Visitez notre WebApp cliquer ici

Chauffe-Pieds

Voir aussi : Chaufferette , Chancelière électrique

Espèce de chaufferette sur laquelle on posait les pieds

Chauffe-Pied: voyez chaufferette, c’est la même chose.  – Furetières, Dictionnaire universel, contenant généralement tous les mots françois tant vieux que modernes et les termes des sciences et des arts 2eme édition 1701

Chauffe pied que les femmes se metent sous les pieds en hyver pour se les rechauffer.  – dictionnaire Italien-François, par Antoine Oudin, 1663

L’agrément des cheminées comme mode de chauffage est incontesté, et les dispositions qui peuvent l’augmenter présentent toujours quelque intérêt, alors même qu’elles sont des plus simples, c’est ce qui nous fait présenter les chauffe- pieds de M. Ginot, à Laya (Loire). Ils consistent tout simplement en des semelles ajourées ou seulement en des étriers suspendus à une traverse, autour de laquelle ils peuvent osciller. Cette traverse est portée à ses deux extrémités par deux chevalets. L’usage de ce petit appareil permet donc de placer les pieds à une hauteur et dans une direction convenables.  – 1867 Etudes sur l’exposition, Gazette des Architectes et du bâtiment

Les chauffe-pieds paraissent être de date plus récente que les chauffoirs à mains. Les plus anciens que l'on connaisse sont du quinzième siècle.  – 1877 Anciens modes de chauffage

Chauffe pieds électrique.  – 1897 Godin-Dequenne

Chauffe pieds au gaz.  – 1903 Union des gaz

Chauffe-pieds de voiture au charbon.  – 1910 Au Châtelet Allez Frères

Chauffe-Pieds. Cadre et support en noyer ciré. Plaque chauffante en aluminium estampé Consommation: 33 watts, équivalente à celle d'une lampe de 10 bougies et donnant une température superficielle de la plaque de 70 à 80°  – 1910 ca Goisot

Sorte de cheminée basse, anciennement en usage. Plus tard, depuis le 15<ème> siècle, boîte de métal où l'on enfermait un lingot rougi ou une brique chaude, et qu'on mettait sous les pieds.  – 1925 Larousse

Chauffe-Pieds. Ces appareils d'une faible consommation équivalente à celle d'une lampe, sont très-utiles pour les personnes sédentaires.  – 1928 Toilectro

Chauffe-pieds pour bureaux.  – 1933 Bouchery

Sur demande ces cheminées peuvent être livrées avec porte- bouillotte, galerie chauffe-pieds.  – 1935 Deville

Chauffe-pieds.  – 1949 Zenith

Chauffe-Pieds N° 941. Branché 10 minutes, conserve la chaleur pendant longtemps.  – 1952 Thermor

alt-a-titre

Chauffe-pieds Ginot 1867 (Etudes sur l’exposition, Gazette des Architectes et du bâtiment)

alt-a-titre

Chauffe pieds électrique (1897 Godin Dequenne)

alt-a-titre

Chauffe-pieds de voiture au charbon (1910 Au Châtelet)

alt-a-titre

Chauffe-pieds de voiture a eau chaude (1910 Au Châtelet)