Visitez notre WebApp cliquer ici

Charbon de terre charbonné

Voir aussi : Coke

Les premières tentatives de vente de coke à Paris pour un usage domestique furent faites en 1778 par M. Ling, qui le nomma charbon de terre charbonné ou charbon de terre épuré. Il éliminait de la sorte les principaux reproches faits à la houille: la fumée et l’odeur dégagées pendant la combustion.

Dans le premier prospectus, le sieur Ling, en proposant un charbon qui, à la vue, est semblable au charbon de bois,  – 1778 Ling, Charbon charbonné

On peut faire les mêmes calculs sur le charbon de terre charbonné, connu dans le Public, sous le nom de charbon de terre épuré, du sieur Ling, auquel il a été accordé un privilège exclusif. Ce combustible n'est autre chose que le charbon de terre brûlé et réduit à l’état vraiment charbonneux, par une opération analogue à celle par laquelle on réduit le bois en charbon: il y a à peine deux ans que son usage est introduit dans le commerce à Paris; il s'y mesure comme le charbon de bois, au sac ou à la voie: cette mesure est composée de deux minots formant ensemble, y compris un comble peu considérable, un solide de près de six pieds cube 140 à 145 livres.  – 1781 Lavoisier cout des combustibles