Visitez notre WebApp cliquer ici

Calorifère Savalle

Un ingénieux ingénieur, car on peut être ingénieur sans être ingénieux, ça n’est même pas très rare, s’est imaginé de produite en quelque sorte le chauffage de l’air au bain marie, dans des conditions qui permissent à la fois et un rendement considérable et une grande rapidité dans l’obtention de la température exigée.  – 1877 La semaine des constructeurs N°31, Nouveau calorifère Savalle

On doit à M. D. Savalle, si connu par ses nombreuses applications de la chaleur, et en particulier par ses magnifiques appareils distillatoires, un calorifère au moyen duquel, outre le bon rendement du combustible dépensé et la grande rapidité dans l'obtention de la température désirée, on chauffe les appartements avec de l'air échauffé par la vapeur d'eau nécessaire à son action hygiénique L'air à échauffer est admis par les carneaux e, e', e", et lorsqu'il sort du faisceau tabulaire, il est distribué par les conduits f, dans les appartements aux différents étages de l'habitation; les bouches de chaleur sont en g. La vapeur émise par l'eau chaude se réunit en un petit dôme i, d'où elle s'échappe librement par un tuyau j; elle se mélange alors à l'air échauffé. Elle est d'ailleurs en assez petite quantité, car la température de l'eau dans la chaudière, ne doit jamais dépasser 100 degrés. Cet appareil est d'une excessive simplicité, il ne présente aucune chance d'accident, les produits de la combustion ne peuvent se mélanger en aucune façon avec l'air échauffé. Il présente donc toutes les conditions désirables au point de vue de la salubrité.  – 1884 Roret

alt-a-titre

Nouveau calorifère Savalle (1877 La semaine des constructeurs )