Visitez notre WebApp cliquer ici

Calorifère Piet

Aussi : Calorifère Piet et Bellan

Chauffage, ventilation, séchoirs.  – 1875 Piet et Bellan

MM. Piet, Bellan et Cie (33 rue de Chabrol), qui ont, en quelque sorte, la spécialité des appareils de blanchisseries, lavoirs et bains, se sont préoccupés de construire un calorifère qui pût être appliqué aux séchages à basse température. Dans ce but, l’emploi de la brique était préférable à celui de la fonte; par suite de l’épaisseur des briques et de leur faible conductibilité pour la chaleur, l’air à échauffer se trouve en contact avec des surfaces dont la température est beaucoup moins élevée que celle des parois de calorifères en fonte.  – 1876 Semaine des constructeurs N°1

Ce calorifère, qui offre beaucoup de rapports avec celui de l'ingénieur Grouvelle, est composé d'une cloche en fonte garnie de terre réfractaire, en haut de cette cloche la fumée se divise et descend dans trois séries de tuyaux horizontaux, à la suite desquels elle entre enfin dans la cheminée. De larges passages assurent un facile accès à l'air pur qui monte en s'échauffant méthodiquement. Cet appareil nous paraît bien disposé pour utiliser la chaleur de la fumée.  – Etudes sur l’exposition de 1878

Nous avons eu plusieurs fois l'occasion de signaler les inconvénients des appareils métalliques dans les calorifères, l'air se chargeant au contact des parois chauffées au rouge, de gaz qui peuvent plus ou moins nuire à la santé. Quelques constructeurs, préoccupés vivement de cette question, ont cherché à remédier à cette difficulté, en construisant des appareils entièrement en terre réfractaire. Tel est par exemple le système de M. Piet et Cie. L'air brûlé provenant du foyer circule dans une série de carneaux horizontaux avec une marche ascendante, alors que l'air froid, venant du dehors, suit des conduits verticaux, ménagés dans l'épaisseur des parois qui séparent entre eux les carneaux de circulation de la fumée. La construction de ces appareils est d'ailleurs assez simple, en employant des briques de forme spéciale pour l'établissement des carneaux; ces briques pouvant être percées longitudinalement pour les passages de fumée, et avec des parties évidées suivant les arêtes verticales, qui formeront les conduits d'air chaud  – 1884 Roret

alt-a-titre

Calorifère en terre réfractaire Piet et Bellan (1876 Semaine des constructeurs N°1)

alt-a-titre

Poêle-Calorifère Piet (Etudes sur l’exposition de 1878)