Visitez notre WebApp cliquer ici

Calorifère Nicora

Ce calorifère nous parait bien conçu et surtout fort bien exécuté. Le foyer est en fer laminé et il présente une surface considérable de coup de feu, ce qui contribue doublement à écarter la diffusion de l'oxyde de carbone dans l'air pur. La grande surface des tuyaux de chauffe verticaux assure l'utilisation rationnelle de la chaleur de la fumée. Enfin, cette disposition de tuyaux verticaux isolés permettrait, au besoin, de diviser la chambre d'air chaud pour assurer l'indépendance de bouches de chaleur.  – Etudes sur l’exposition de 1878

Le calorifère de M. E. NICORA, semble avoir été conçu dans ce système. Le foyer est en fer laminé, garni en briques réfractaires, remplaçant les cloches en fonte, et sans joints laissant échapper des gaz brûlés, qui circulent, comme on voit, dans une sorte de double serpentin alternativement de haut en bas et de bas en haut. L'air du dehors enveloppe de toute part l'appareil chauffeur, arrivant par le bas du calorifère, pour se ramasser dans la chambre supérieure d'où partent les conduits d'air chaud. L'indépendance absolue de l'appareil de chauffage du massif de brique, en rend l'installation assez facile. Il présente une grande surface de chauffe  – 1884 Roret

alt-a-titre

Poêle-Calorifère Nicora (Etudes sur l’exposition de 1878)