Visitez notre WebApp cliquer ici

Calorifère Grouvelle

Chauffage de l’hôtel des Monnaies de Paris. Ce chauffage, construit par M. Grouvelle, d’après le plan de M. Darcet, est produit par la chaleur qui résulte de la combustion des gaz qui se dégagent d’un four à coke. Le four à coke est placé dans une cave près du grand escalier. Il a 1m 60 de diamètre intérieur sur 0, 46 de hauteur au centre. La cheminée est d’abord en briques, au-dessus de la voûte elle est en fonte, et se dirige verticalement dans un des angles du grand escalier, jusqu’au palier du premier étage: là, elle s’incline, passe à travers un gros mur, et verse l’air brûlé dans un caniveau en briques recouvert par des plaques de fonte et un dallage en marbre, qui traverse obliquement la salle d’entrée; ensuite dans un autre caniveau, recouvert de plaques de fonte nues, qui traverse le musée dans toute sa longueur. De là, l’air brûlé passe sous la plaque de la cheminée, dans un système de tuyaux verticaux, placés dans un cabinet situé derrière la cheminée, et enfin dans la cheminée. Cette enveloppe est percée à la partie inférieure d’une ouverture pour admettre l’air froid autour du tuyau, et à la partie supérieure de plusieurs orifices pour l’écoulement de l’air qui s’est échauffé en passant sur la surface du tuyau. On chauffe aussi de l’air sur la surface supérieure du four.  – 1843 Traité de la chaleur, Péclet

Cet appareil appartient au type des calorifères en métal, à circulation horizontale des produits de la combustion, et à surfaces lisses. C'est le type le plus simple de tous et, malgré cela, offre un rendement très avantageux. Il est enfermé dans un massif de briques, dans lequel le foyer, recouvert d'une cloche en fonte, jette directement la flamme dans un tuyau vertical en fonte, qui la distribue à deux rangées de tuyaux descendants en tôle, en bas desquels les deux séries se réunissent en un seul pour déboucher dans la cheminée.  – 1884 Roret

alt-a-titre

Calorifère Grouvelle, chauffage de l’hôtel des monnaies (1843 Traité de la chaleur, Péclet)

alt-a-titre

Calorifère Grouvelle (1884 Roret)