Visitez notre WebApp cliquer ici

Calorifère Giraudeau et Jalibert

Les appareils Giraudeau- Jalibert dont les foyers sont armés de nervures sont un peu plus coûteux que ceux dont le foyer est lisse et dont nous venons d’indiquer les prix.  – 1876 Semaine des constructeurs N°5

Cet appareil diffère des précédents par le sens adopté pour la circulation des produits de la combustion qui, au lieu de s'écouler par une série de tuyaux horizontaux en descendant progressivement jusqu'à la cheminée d'évacuation, traversent une série de tuyaux verticaux, disposés en serpentin, par conséquent en descendant, puis remontant alternativement.
La cloche, formant le foyer proprement dit, n'est plus lisse, elle est à nervures; elle est surmontée d'un réservoir sphérique, dit boule coup de feu, d'où l'air brûlé s'élève par une série de tuyaux, dans un réservoir central, où débouchent une autre série de tuyaux verticaux, par lesquels la fumée descend.  – 1884 Roret

alt-a-titre

Calorifère Giraudeau-Jalibert (1876 Semaine des constructeurs N°5)