Visitez notre WebApp cliquer ici

Calorifère Cerbelaud

M. Cerbelaud, à Paris, avait exposé un appareil (fig. 282) dans lequel le tuyau de circulation des gaz est unique et où la flamme est renversée peu après sa production dans le foyer. L’emploi d’un tuyau unique évite les variations qui se produisent dans le tirage quand il y a plusieurs tuyaux: car alors il arrive que ce tirage est plus ou moins actif dans les uns que dans les autres, soit par inégalité de température, soit par inégalité dans les frottements. Les nombreux coudes que présente ici l’appareil sont une cause de perte de matière quand on emploie la tôle. Des tampons sont ménagés pour le ramonage.
 – 1867 Etudes sur l’exposition, Gazette des architectes et du bâtiment

alt-a-titre

Calorifère Cerbelaud (1867 Etudes sur l’exposition, Gazette des architectes et du bâtiment)