Visitez notre WebApp cliquer ici

Bains chauds

Aussi : Bains ambulants , Chauffe-bains , Chauffe baignoire

Sans moyen de chauffage de l’eau en grande quantité à domicile, les bains chauds étaient un luxe que peu pouvaient s’offrir. Vers 1750 était apparu le premier bain public édifié par Poitevin, sur un bateau en face du quai d’Orsay. Ces bains publics se développèrent et à la fin du 18<ème> siècle chaque quartier de Paris en comportait plusieurs. Avant que les chauffe-bains domestiques commencent à apparaître, certaines de ces entreprises poussèrent le perfectionnement jusqu’à fournir des bains chauds à domicile et à toute heure, et des appareils de chauffage ambulants, comportant une grande réserve d’eau furent inventés.

Moyen de porter un bain chaud dans toutes les maisons de Paris.  – INPI, brevet de 1819 de Jean Baptiste Valette

Moyens d'offrir au public des bains d'eau chaude dans des baignoires en cuivre, appelés bains ambulant.  – INPI brevet de 1821 Joseph Hyppolite Roger

Machine nommée par les auteurs Hydro-thermes, propre à chauffer l'eau et à la tenir chaude pendant longtemps,[appareil comportant un réservoir d’eau chaude de grande dimensions et montée sur roues]  – INPI, brevet de MM Jarry François-Eugène, Amiot Jean-Etienne-Philippe, Lale Jean-Joseph-Marie 1836

Appareil à chauffer l'eau, nommé par l'auteur hydro-calorifère. [appareil type calorifère à eau, avec grand réservoir sur roues, avec cheminée serpentant dans le réservoir].  – INPI, brevet de François Fau, d’Uzès, 1836

alt-a-titre

Bain ambulant comportant un foyer chauffant l’eau d’un tonneau réservoir, et surmonté d’une baignoire en cuivre. On accède à la baignoire par une échelle. (INPI brevet de 1821 Joseph Hyppolite Roger)