Visitez notre WebApp cliquer ici

Bain de sable

Situé à la partie supérieure des fourneaux et des athanors le bain de sable fut fort utilisé en alchimie, car il permettait de transmettre la chaleur de manière uniforme sur les parois d’un récipient ovoïde (Vaisseau) qui y était à moitié immergé. Rare dans les applications domestiques, le bain de sable en disparaîtra vers 1840 avec la popularisation des fourneaux en fonte, dans lesquels les ouvertures de la taque permettent de placer des marmites, et sur laquelle il est aussi possible de poser des récipients à fond plat. Les bains de sable continueront cependant à être utilisés, encore de nos jours, dans les appareils de laboratoire. Le sable fut aussi employé pour réaliser des joints « étanches » à la fumée entre des pièces en fonte emboitées soumises à des températures élevées, en particulier dans les calorifères à air chaud.

Fourneau pour la distillation des herbes au bain de sable.  – 1717 Dictionnaire économique, Noel Chaumel

Le fourneau athanor est composé, comme nous l’avons dit, d’un bain de sable; 1 le cendrier; 2 le foyer; 3 le bain de sable; 4 un matras dans le sable; 5 une écuelle qui est aussi dans le sable; 6 trou au registre; 7 l’entrée de la chaleur dans le bain de sable; 8, 8, la platine sur laquelle est le sable.  – 1751 Encyclopédie Diderot et d’Alembert

Son élévation peut sans inconvénient, être portée jusqu'à deux mètres, ou être réduite à celle des poêles du laboratoire portant un bain de sable à hauteur de main. – 1801 Guyton de Morveau, Poêles

La chaudière renfermée dans ce poêle peut ainsi servir de marmite, d'appareil distillatoire, ou de bain de sable, à volonté  – 1812 Derosne poêle en fonte

Il est utile de dire, qu'à l'un des côtés du fourneau se trouve un bain de sable sur lequel est posée une marmite.  – 1813 Chauveau

On place à volonté sur ce couvercle un cadre de fer, pour en former un bain de sable utile à divers usages, et dont on augmente l'effet en couvrant les objets que l'on y expose d'un chapeau en tôle.  – 1814 Delarbre et Magne

Les fourneaux dits économiques de Harel, après avoir été quelque temps en grande faveur, sont à peu près abandonnés. L’idée fondamentale de ces fourneaux est une capsule posée sur un poêle de tôle ordinaire, et qu’on remplit de sable fin. Le pot-au-feu et deux ou trois casseroles prennent place dans ce bain de sable, chauffé par le feu du poêle, sans autre dépense en combustible.  – 1864 Hygiène et économie domestique

J'arrive au véritable inventeur du poêle salubre, le docteur Arnott qui, en 1855, proposa le modèle figure 188, tirée de son livre. On y voit: 1° l'arrivée de l'air réglée par un tampon, c'est-à-dire la combustion lente; 2° le chargement du combustible par le haut, au moyen d'un couvercle portant dans une rainure sablée; 3° la garniture du foyer avec des briques réfractaires; la double enveloppe en tôle.  – 1873 Joly traité du chauffage

La plaque supérieure porte des ouvertures dans lesquelles s'emboitent, à joint de sable, des tubes d'acier.  – 1890 Dehaitre chauffage ventilation

Bain de sable monté sur pieds, avec rampe à gaz.  – 1905 Poulenc

L'obturateur est assuré par un bain de sable dont nous garantissons l'étanchéité absolue.  – 1910 Choubersky

D'autre part leurs surfaces de chauffe sont d’une étanchéité absolue à libre dilatation et à bain de sable.  – 1910 Bouchyer et Viallet

Fours industriels à bain de sable  – 1959 Electro annuaire

alt-a-titre

Fourneau pour la distillation des herbes au bain de sable (1717 Dictionnaire économique, Noel Chaumel)

alt-a-titre

Poêle Arnott avec double joint de sable (1873 Joly, traité du chauffage)

alt-a-titre

Bain de sable de laboratoire (1905 Poulenc)