Visitez notre WebApp cliquer ici

Arc électrique (Chauffage au moyen d’un arc électrique)

L’utilisation d’un arc électrique pour le chauffage doit sa popularité à Henry Moissan qui mit au point en 1892, à l’école supérieure de Pharmacie un four à arc électrique, composé de deux électrodes en charbon, situées au-dessus d’un creuset, et alimentées en courant continu par une dynamo. Cette technique de chauffage permit d’atteindre des températures très élevées, supérieures à 3000°C. Cette découverte permit le développement de la chimie des hautes températures. Ce concept fut perfectionné et donna naissance à de multiples applications dans le domaine industriel et dans les fours de laboratoire, mais, et c’est nettement moins connu, aussi dans les applications de chauffage domestique. A l’exposition de 1900, on vit apparaître un modèle de chaudière à arc immergé, et des fers à repasser, des fers à souder utilisant l’arc électrique. Mais les usages pour les petits appareils domestiques durèrent peu de temps, car le chauffage par résistances était plus simple, fonctionnait avec le courant continu et alternatif, et le développement des alliages à base de nickel et de chrome le rendit fiable et durable.

En 1892 M. Moissan ayant eu besoin pour ses recherches relatives aux différentes variétés de carbone, de soumettre des métaux à une température supérieure à 2000°, pensa utiliser la chaleur fournie par l’arc électrique. Un certain nombre d’essais avaient été faits avant lui et notamment par Deprez, Siemens, Cowles, Grabau, Acheson etc. L’idée première qui dirigea M. Moissan resta constante depuis et, dans tous les appareils qu’il utilisa, seule des dispositions de détails furent apportées. Cette idée était de soustraire les matières traitées ou à traiter à l’action de l’arc électrique et de séparer ainsi d’une façon probante l’action thermique du courant de l’action électrolytique, ce qui n’avait pas été fait jusque-là  – 1901 L’électricité à l’exposition de 1900

Four électrique à réverbère, avec électrodes mobiles, de M. Moissan, modèle A (4 kilowats). Force électromotrice minimum 55 volts. Appareil comprenant le four proprement dit en pierre calcaire extra-réfractaire, armé de bandes de cuivre, deux électrodes en charbon pur de 20mm de diamètre, avec leurs mordaches; un creuset; plateau en ardoise.  – 1905, Poulenc

Plusieurs constructeurs ont utilisé la chaleur produite par l’arc électrique pour réaliser divers appareils de chauffage. L’Algemeine Electricität Gesellschaft de Berlin avait exposé plusieurs appareils à arc, parmi lesquels il convient d’abord de citer un calorifère transportable. Les arcs, montés en série, sont munis de rhéostats disposés de manière à récupérer sous forme de chaleur l’énergie électrique qu’ils consomment Les fers à souder avec arc électrique se construisent pour fonctionner soit avec un courant continu, soit avec du courant alternatif. Leur consommation électrique varie selon les modèles depuis 2,5 jusqu’à 9 ampères sous 100-110 volts. Les fers à courant continu nécessitent l’emploi d’un rhéostat spécial et ceux à courant alternatif l’emploi d’une bobine de réaction. Les machines à marquer au feu, chauffées à l’arc électrique, servent à timbrer des marques de fabrique ou de raison de commerce sur des caisses, tonneaux, etc.
Une autre machine à marquer les bouchons comporte l’emploi d’un moteur électrique actionnant le mécanisme et des poinçons gravés chauffés par l’arc La même société construit également des fers à repasser de divers modèles chauffés par l’arc électrique
M. Ougrimoff, professeur à l’école Impérial Polytechnique de Moscou, avait exposé un curieux appareil auquel il a donné le nom de calorifacteur électrique. C’est une véritable chaudière à vapeur dans laquelle la chaleur nécessaire pour vaporiser l’eau est produite par l’arc électrique qui remplace avantageusement le combustible.  – 1901 Electricité à l’exposition de 1900

alt-a-titre

Four à arc de M. Moissan (1905, Poulenc)

alt-a-titre

Chaudière électrique a arc immergé Ougrimoff (1901 Electricité à l’exposition de 1900)

alt-a-titre

Calorifère transportable avec arcs électriques de l’Algemeine Electricität Gesellschaft (1901 Electricité à l’exposition de 1900)

alt-a-titre

Fer à souder à arc de l’Algemeine Electricität Gesellschaft (1901 Electricité à l’exposition de 1900)

alt-a-titre

Fer à repasser à arc de l’Algemeine Electricität Gesellschaft (1901 Electricité à l’exposition de 1900)