Visitez notre WebApp cliquer ici

Alcool solidifié

Voir aussi : Meta

Aussi : Emeraudine

Sous le nom d’alcool solidifié, apparurent différents produits dans les dernières années du 19<ème> siècle.

Le plus connu est obtenu en faisant chauffer du savon ordinaire râpé dans de l’alcool dénaturé, dans une proportion tournant autour de 20% de savon pour 80% d’alcool, avec une légère addition éventuelle de gomme laque. Cette recette fut rendue publique en 1899, lorsque fut condamné l’inventeur, un industriel qui l’utilisait pour faire passer la frontière à de l’alcool éthylique transformé en briquettes ressemblant à du savon, et évitant de ce fait le paiement des taxes sur l’alcool. Ce combustible présentait l’inconvénient de produire des cendres et tendait à couler en brûlant.

Au début du 20<ème> siècle apparut aussi l’Emeraudine, dans lequel l’alcool est solidifié dans un substrat en coton-poudre (Explosif plus connu sous le nom de fulmicoton !)

Vers 1904, L’ingénieur chimiste allemand J. Nordieri proposa un alcool solidifié par de l’acétyl-cellulose, ne produisant pas de cendres, mais l’Acétyl-cellulose est coûteux et l'alcool s’en évapore progressivement, de sorte que le combustible solidifié doit être conservé dans des récipients fermés. En outre, lorsque le carburant devient chaud, l'alcool s’en dégage rapidement. Le Para-formaldéhyde fut aussi proposé comme un combustible, mais outre son prix élevé, il avait aussi le défaut d’émettre une odeur forte et insupportable en s’éteignant. Toutes ces formes d’alcools solidifiés furent largement utilisés dans les réchauds de tranchées pendant la guerre de 1914-18.

– Verser 100 centimètres cubes d’alcool dénaturé a 20° dans un récipient d’une contenance double. Faire tiédir sur un bain marie ou sur une casserolle pleine d’eau bouillante, jusqu’à ce que l’alcool atteigne la température de 60°. Ajoutez 25 à 90 grammes de savon de Marseille blanc très sec, râpé, et environ 2 grammes de gomme laque. Agiter jusqu’à dissolution complète. Retirer alors du bain-marie et verser dans une série de petites boites en fer blanc (comme des boites de cirage, sans soudures). Au bout de quelques minutes la mixture est figée dans les boites dont chacune devient un petit réchaud portatif. Il suffit d’enlever le couvercle et d’enflammer la masse avec une allumette.  – Comment fabriquer de l’alcool solidifié, 1926 Système D

alt-a-titre

Comment fabriquer de l’alcool solidifié (1926 Système D)